Posted by Equipe de pilotage CEC On novembre - 19 - 2010 112 Comments

(Débat arrêté depuis le 14 décembre 2010)

Dans le but de choisir selon l’ordre de priorité les sujets à débattre, merci de réagir aux 13 premiers secteurs que nous vous proposons pour être discutés dans un premier temps. Veuillez approuver, modifier ou suggérer d’autres sujets, selon l’ordre d’importance. Veuillez argumenter vos points de vue pour une clarté et une bonne compréhension. Ce débat est ouvert pendant une durée déterminée, avant de passer au prochain. Votre texte ne doit pas dépassé 1000 signes.

  1. Education (Débat sur l’Enseignement, programme, l’éthique et l’éducation de masse).
  2. Développement du secteur privé par la création des   »Petites et moyennes entreprises ».
  3. Santé et Couverture Maladie pour tous.
  4. Les Forces Armées, la Police et les Services de Renseignements
  5. Innovation des Structures de l’Etat.
  6. Energie et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.
  7. Transport et Infrastructures.
  8. Diplomatie et Coopération régionale.
  9. Sport, Culture et Jeunesse.
  10. Femme, Famille et Egalité de chances.
  11. Développement durable et protection de l’environnement.
  12. Agriculture, Pêche et Sécurité alimentaire.
  13. Le rôle des Congolais de l’Etranger.

Comité de pilotage CEC.

Categories: Archives

112 Responses

  1. Emmanuel LEMBA dit :
    23 novembre 2010 à 18 h 01 min

    BONJOUR ,
    Chers Compatriotes ,
    Félicitation à l’équipe. Votre dénomination (converger pour émerger) suscite réellement une unité et une prise de conscience réelle. J’opte pour la liste des sujets à débattre telle que vous l’avez présenté, avec la primauté sur l’éducation, car c’est la clé pour la réussite. Désormais on pourra échanger en toute quietude pour les graves et urgentes questions de notre pays le Congo .
    Impliquons nous car il ya urgence , les autres pays avancent à grands pas sauf nous qui restont dans la tchatche et le pays est en train de s ‘ enfoncer . Encore une fois félicitation
    Patriotiquement
    Frère Emmanuel L .

    Well-loved. Like or Dislike: Thumb up 9 Thumb down 1

    • Kayumbi Mireille dit :
      25 novembre 2010 à 0 h 18 min

      Je commencerais par féliciter toute l’équipe pour la réalisation de la promesse faite d’un nouveau site de débats congolais. Convergence pour l’Emergence, ces deux mots sont tres parlants. Félicitation aussi pour sa présentation très clair et aéré avec des couleurs non agressives. Félicitation pour le message vidéo qui est touchant, fort, plein d’émotion, bref c’est un message d’une grande portée nationale.

      J’apprécie votre esprit démocratique en nous permettant de choisir les secteurs à débattre. Quand à moi, j’opte la liste dans l’ordre de priorité comme vous l’avez proposé, l’Education est vraiment primordiale pour préparer le Congolais de demain à la gestion de la chose publique. Je suis contente de voir que la place de la Femme et de la Famille ne sera pas oubliée dans les débats.

      J’encourage aussi tous les compatriotes à s’investir pour que le débat commence le plus vite, j’ai hâte.

      Puisse Dieu bénir toute l’équipe.

      Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

    • pabo pascal dit :
      30 novembre 2010 à 23 h 31 min

      Car l’inconscience politique,source de nos malheurs,constitue a l’heure actuelle l’essentiel du pedigree de l’action politique de nos responsables politiques.Traitons ce probleme de fond ,qui contient a la fois des jugements de réalité et de valeur…
      Rédiger un commentaire…
      Merci ! Félicitations pour m’avoir communiqué le site du développement de la RDC,une bonne initiative,toutes choses a un commencement qui engendre le progrés,comment orienter l’action? voila les questions qui doivent nous interpeller,le désordre politique et les mauvaises habitudes qui s’en accommodent sont des situations difficiles… sur lesquelles on bute depuis belle lurette et contre lesquelles il convient de guerroyer.

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

    • bigblaizer dit :
      3 décembre 2010 à 16 h 17 min

      Tout en vous à appuyant ,je tiens aussi à souligner l’importance de l’éducation pour notre pays et insister qu’elle est le moteur absolu de notre avenir, car la fossée creusée par la deuxième République démontre à suffisance la différence entre nos hommes politique qui ont reçu une bonne éducation belge et nos enfants d’aujourd’hui. Nos enfants risquent de naître dans un univers d’éducation colonisé.Donc il faut à tous point de vue, penser au enseignants,professeurs, en leurs assurant les meilleurs conditions , car ventre affamé n’a pas d’oreille dictons!

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  2. Jeanne zita dit :
    25 novembre 2010 à 0 h 25 min

    Bonjour l’equipe choc et merci pour votre grand travail qui ns donne l’opportunite de ns exprimer sur l’evolution de notre tres beau pays LE CONGO . Les sujets sont tres biens et personnellement ma suggetion va vers la sante . Je crois qu’elle est tres capitale pcqu’une personne sans sante tant physique que morale ne peut pas reflechir correctement . C’est mon humble avis . Neanmoins je reste tres ouverte a toute proposition pourvue qu’elle ns fasse avancer . Mes amities a tous .

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  3. Emmanuel dit :
    25 novembre 2010 à 2 h 56 min

    Moi aussi je commencerais par feliciter toutes l’equipe pour realiser la promesse. C’est vrai les autres pays avance mais notre pays recule. Ce que je ne comprend pas avec tous que nous avons comme richesse et des hommes, femmes inteligents (es) on nous compte toujours parmis les pays pauvre du monde. Nous savons pourquoi? C’est simple, lorsque tu ne travail pas tu as les idees, mais quandary

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  4. Emmanuel dit :
    25 novembre 2010 à 3 h 08 min

    mais quand on vous donne la poste nous ne travaillons pas pour les peuples nous avons toujours dans nos tete ce que nous disons en Lingala (YO OKANISI NGA NA KO BONGISELA YO MBOKA?). Ok si tu ne va pas BONGIS qui va BONGIS Alors? C’est ne pas bien, ce pour cela nous avons l’habitude de fuir le pays si le gouvernement en place tombe.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  5. Itifo Engulu dit :
    25 novembre 2010 à 4 h 04 min

    Bonjour!
    Une initiative à féliciter. Le sujet que je propose est celui de la finance socialement responsable et le micro credit . Rentabiliser les investissements oui, mais pas en détruisant le patrimoine congolais ( biodiversité, vente abusive des terres agricoles à des étrangers, contrats avec des investisseurs étrangers …)

    Une autre suggestion serait d’avoir Débat hebdomadaire autour d’un thème de ‘Actualité économique . Je suggerais que l’on puisse s’inspirer des enjeux qui sont évoqués dans les nouvelles qui concernent la RDC.

    EX : les fonds vautours c’est quoi les vrias enjeux exactement??

    Ex: Annulationde la dette de la RDC .. Pas vraiement car en y regardant de plus pres elle a simplement ete ramenée à un niveau  »soutenable »" à savoir 150% du PIB et sous quelles conditions??

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  6. Edo Kombana dit :
    25 novembre 2010 à 4 h 53 min

    Le développement d’un secteur privé attractif dans l’agro-industrie nécessite un environnement incitatif, garant d’un retour sur investissement sûr.

    Pour ce faire et au préalable, le pays doit être dotée d’infrastructures de télécommunication et de transports modernes permettant le flux sûr et rapide des produits des unités de production vers les centres de consommations divers.

    A ce tandem infrastructures de télécommunications et transport routier, portuaire et aéroportuaire, il faut ajouter la disponibilité permanente de l’eau et de l’énergie.

    La promotion et surtout le plein développement de l’agro-industrielle ne peuvent s’effectuer s’il n’y a pas un secteur bancaire et financier local fiable, rassurant, ouvert, organisé et prêt à accompagner les initiatives des entrepreneurs. Bon à savoir, plusieurs institutions bancaires et financières internationales et de tous genres sont prêtes aujourd’hui à accompagner ces initiatives privées pourvu qu’elles soient bien structurées, bien montées et prometteuses. Ces réseaux ne sont toujours connus et l’ignorance de leur existence ne favorise pas la promotion de l’agro-industrie africaine.

    Ces institutions bancaires et financières locales et internationales seront plus promptes à soutenir et accompagner les agro-industries locales si le pays concerné lui-même présente des institutions fiables. Le pays doit présenter des garanties dans la protection et la sauvegarde de la propriété privée et la libre entreprise. Aussi, il est important que le pays présente des gages de bonnes gouvernance, qu’il soit vraiment un état de droit et qu’il s’engage à lutter contre la corruption et la criminalité et ce sous toutes ses formes.

    En conclusion, il n’y a aucun doute pour une promotion et un développement harmonieux de l’agro-industrie en Afrique.

    Un secteur privé bien structuré, dynamique et débarrassé des inerties des entreprises parapubliques et des tares structurelles des petites entités familiales peut bien se développer harmonieusement en Afrique aujourd’hui.

    Pour ce faire, il faut bien identifier le projet et le site de son implantation afin d’y proposer une structuration adéquate.

    Placé dans un environnement porteur favorisant les échanges (existence des infrastructures modernes de transport et de télécommunication) et utilisant un potentiel humain sain, dynamique et bien formé, l’agro-industrie africaine peut s’affirmer aujourd’hui car, elle peut bénéficier de facilités de financement locales et internationales de plus en plus nombreuses et diversifiées.

    Pourvu que l’environnement s’y prête : bonne gouvernance, état de droit, engagement tout azimut de lutte contre la corruption et toutes sortes de criminalités.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

    • LUWONGO Maximilien dit :
      25 novembre 2010 à 13 h 46 min

      Merveilleuse convergence.
      Deux mots-clé résument tout le programme: Renouvellement – Réconciliation. Un temps qui nous apporte le salut. Disons-nous, renouvellement (pénitence et conversion)- changement de mentalité- réconciliation, fraternité. Mais, tout ceci n’est pas le but. Cela constitue le point de départ. Le but, c’est l’unité selon les voeux du Christ: « Pour que tous soient un (Jn 17, 21-23). Il n’est s’agit pas de n’importe quelle unité, mais de celle qui se construit au prix du renouvellement intérieur, de la pénitence, de la conversion, de la réconciliation et de la fraternité.
      Que notre unité donc rende témoignage. Alors notre vie aura un sens. Ce témoignage c’est la réconciliation et la fraternité. Et les hommes qui nous entourent ou qui nous approchent.
      Il m’a semblé bon d’attirer l’attention sur certains points qui me paraissent d’une importance capitale celle des evangelistes qui envahissent le pays. Les églises qui poussent comme des champignons dans notre pays, ainsi, c’est posé le problème de l’Evangélisation:
      1. le problème de la spécificité, de la nouveauté du christianisme pour les peuples.
      2. la question du dialogue entre le christianisme et les religions non-chrétiennes.
      3. le problème des échanges entre la théologie des pays de vieille chrétienté et la théologie africaine dans le cadre du surgissement de l’Eglise particulière.

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  7. TSHISUNGU Kapinga dit :
    25 novembre 2010 à 12 h 54 min

    Bonjour, je profite de cette opportunité pour dire merci aux organisateurs du site. Chers concitoyens vous conviendrez avec moi pour dire que la RDC a un nombre incalculable d’intellectuels formés dans toutes les grandes universités du monde et dans tous les domaines possibles et inimaginables. Mais la difficulté ce que notre pays favorise la fuite des cerveaux alors que les autres pays mettent en place une politique pour garder leurs élites. Ceci étant je pense qu’à mon avis il y a une interaction entre tous les thèmes proposés; cependant l’agriculture me préoccupe parce qu’il est inacceptable qu’au 21ème siècle que les gens puissent mourir de faim en RDC, alors que nous avons des terres fertiles sur toute l’étendue de notre pays. Il y a un dicton qui dit: « ventre affamé n’a point d’oreilles… »Comment voulez-vous qu’un peuple affamé puisse avoir la force de travailler. Il faut donc penser à remettre sur rail notre agriculture qui non seulement va nourrir mais aussi donner du travail à nos concitoyens.Pour cela les solutions existent.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  8. 25 novembre 2010 à 15 h 12 min

    Merci pour cette idée pour notre beau Pays la RDC. Dans tout les cas, on dit toujours qu’un seul doigt n’est peut pas laver tous le visage, mais peut orienter. Sur les 12 Sujets qui sont tres importants pour nous tous Congolais de la RDC, nous avons le devoir par la grâce de Dieu Jesus Christ, d’aider nos dirigents à des idées comme je vois dans ce site qui nous donne tous des avis libres et democratique. Construisons notre beau pays ensemble, avec cette meilleure unitiative que vous avez prise pour la population Congolaise. Que le bon Dieu vous benisse tous.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  9. Elisabeth Lusinde dit :
    25 novembre 2010 à 20 h 38 min

    Rien ne pourra se faire sans une bonne prise de conscience (Education) et un changement des mentalités.
    Mais tous les changements doivent se faire dans un cadre et une structure que seul un Etat de droit peut garantir.
    Il faut bien sur se donner les moyens financiers de cette prise en charge par le développement du secteur privé, les infrastructures routières et hôtelières et cela dans un cadre de développement durable et écologique.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  10. Talbaro Makumbi dit :
    25 novembre 2010 à 20 h 52 min

    JE SUIS TRES CONTENT POUR CET ESPACE, NOUS Y SERONS CHAQUE JOUR!

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  11. MADO MUNTU dit :
    26 novembre 2010 à 2 h 48 min

    Oui,la cloche a sonnée

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  12. 26 novembre 2010 à 3 h 11 min

    une bonne idee

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  13. Marcel Ngoyi dit :
    26 novembre 2010 à 13 h 59 min

    Félicitations et vivement courage, pour cette initiative. Les mots sont bien trouvés. La convergence en vue de l’émergence du Congo.
    Merci.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  14. Patsyd dit :
    26 novembre 2010 à 14 h 03 min

    5.Energie et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

    Nous menons des projets ICT4D en RDC et ailleurs. Pour en savoir plus sur les responsables et sur les projets locaux, prenez contact via le site TICAfrica.

    Afrique et TIC, ça clique !

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  15. MULAMBA MARTIN dit :
    26 novembre 2010 à 14 h 08 min

    Félicitation pour cette belle initiative, nous voilà libre pour nous exprimer. Il y a un temps pour toute chose, le temps de la parole et des idées est arrivé, exprimons-nous . Chapeau.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  16. Alain Esale dit :
    26 novembre 2010 à 18 h 07 min

    Il est vrai que les sujets proposes font bien le contour de ce qui pourrait alimenter les debats dans les jours a venir. Certes, cette liste est certes exhaustive. En plus de ce qui est propose, je crois penser en rajouter deux sujets :

    1.Le contrat social entre les tribus du pays pour la
    la renaissance d’un congo nouveau.

    2.La nationalite et l’identite nationale.

    Voila ce a quoi, je pense incontournable et est d’actualite.

    A votre appreciation

    Merci

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  17. Nelly Muamba dit :
    26 novembre 2010 à 18 h 38 min

    Felicitations à toute l’equipe pour cette nouvelle plateforme.

    A mon humble avis tous les secteurs tant economiques, sociaux, academiques, politiques, juridiques sont prioritaires en DRC… cependant il faut commencer quelque part…et je suis en accord avec l’ordre suggeree par l’equipe.

    Merci

    Like or Dislike: Thumb up 3 Thumb down 0

  18. Malela Tina dit :
    26 novembre 2010 à 19 h 21 min

    Le site tant attendu est enfin là!
    La présententation est claire.
    Nous espérons qu’il sera un réel creuset d’échanges constructifs et que de ces échanges naîtront les voies et moyens pour l’émergence de notre pays.
    Gardons tous en tête que le but, l’objectif visé est le développement de notre pays, et le bien être du peuple congolais.
    Nous avons tous une mission commune, sortir notre pays du sous-développement.
    J’adopte les différentes propositions de sujet à débattre.
    Tout a été bien pensé.
    Nous attendons donc le début des débats.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  19. kawata umpung wivine dit :
    27 novembre 2010 à 15 h 50 min

    Bonjour,
    Frères et soeurs
    réveillions nous, le temps de dormir
    est dépassé, regardons autour de nous.
    mes sinceres felicitations a toutes l’équipe.
    Le premier pas est fait, à nous de faire le second.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  20. TUANI ILUNGA dit :
    27 novembre 2010 à 16 h 25 min

    Bonjour, je viens de decouvrir le site, la navigation est facile, et c’est surtout les deux mots, convergence pour emerger qui m’ont parlés.
    Nous peuples congolais avons tous besoin de converger vers des nouvelles directives patriotismes avec une réelle écoute sur des grands besoins de la population pour y repondre. enfin d’emerger la joie d’un grand peuple Congo R.D.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  21. SAPRO KING dit :
    27 novembre 2010 à 16 h 27 min

    c’est vraiment idéal

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  22. LUC ATUNDU dit :
    27 novembre 2010 à 20 h 49 min

    J’adhère à cette merveilleuse initiative!
    Tous mes encouragements!
    Je ne manquerai pas de rehausser le débat en ce qui concerne les questions environnementales et pétrolières.
    A bientôt!
    LUC

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  23. Lobo dit :
    27 novembre 2010 à 20 h 59 min

    Félicitations pour cette initiative. Je serai là pour débattre et faire des propositions.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  24. Katshunga dit :
    28 novembre 2010 à 12 h 57 min

    merci pour l’initiative. Ces genres d’actions sont salutaires pour la vie d’une Nation . Vive le Congo et Vive l’Afrique

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  25. 28 novembre 2010 à 16 h 09 min

    Mes reconnaissances aux chers compatriotes pour cette excellente idée.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  26. Pierrot Ngadi dit :
    28 novembre 2010 à 20 h 31 min

    Grand merci à toute l’equipe qui a fait un bon travail en contribuant a ce site.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  27. louis bonkendo dit :
    28 novembre 2010 à 21 h 16 min

    merci d’avoir creer un espace aussi important pour nous tous.cela ne peut que rejouir tous ceux qui comme moi adorent les debats.

    A BIENTOT.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  28. Ali Kalonga dit :
    29 novembre 2010 à 1 h 36 min

    félicitation jean-louis pour cet outil

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  29. 29 novembre 2010 à 4 h 04 min

    Les plaintes seules ne suffisent pas pour resoudre les problemes multifaciaux auxquels notre pays est confronté.
    Que ce site serve avant tout d’outil de proposition des solutions aux problèmes de chaque secteur retenu – un site de SUGGESTION de solution.
    Nous y contribuerons tous pour faire jaillir la lumiere.

    Bienvenue à Convergence pour l’emergence du Congo. Longue vie !!

    Well-loved. Like or Dislike: Thumb up 4 Thumb down 0

  30. A. NZUZI NKASHAMA dit :
    29 novembre 2010 à 5 h 03 min

    Félicitations à l’équipe de pilotage ! J’apprécie beaucoup le sérieux avec lequel vous avez mis en œuvre le site et je suis aussi heureux de constater que c’est une initiative bien pensée et structurée.

    Les 12 points de débats que vous proposez ne peuvent qu’emporter mon adhésion, car ces matières prises ensemble apportent une CONVERGENCE vers le développement. Mais pour y arriver, je suis convaincu de la nécessité d’une paix sociale dans notre pays. Notre pays est tourmenté, meurtri, violenté…

    J’ai bien suivi l’adresse du Coordonnateur Général sur la vidéo annonçant la création du Collectif. Il est évident que l’équipe de pilotage tient à éviter les sujets qui fâchent afin de permettre un développement heureux de cette belle initiative. Je comprends cette préoccupation et elle est légitime.

    Toutefois, comment pouvons-nous débattre des matières de CONVERGENCE vers le développement en évitant de discuter de l’actualité brûlante de notre pays dont l’émergence prise en otage par… la politique ? En théorie notre peuple devra se rendre aux urnes l’année prochaine ; pour nos enfants et petits-enfants, l’avenir dépendra de l’issu de ce rendez-vous important.

    Je suggère donc que nous puissions ajouter aux matières à débattre, un 13ème point relatif à l’actualité politique, en espérant, comme l’a si bien dit le coordonnateur Général du Collectif et comme l’exige la charte de participation, que les intervenants seront dépassionnés, objectifs, impartiaux et non-partisans.

    L’ÉMERGENCE d’une force nouvelle, portée par une initiative citoyenne et patriotique comme celle de ce collectif peut effectivement mobiliser des congolais, même une poignée, pour influer sur les évènements, à condition de trouver les points de CONVERGENCE sans lesquels aucun LOBBY ne peut exister. Oui, connaissant personnellement certains des principaux animateurs de ce collectif, et au regard des encouragements qui leurs sont adressés à ce stade, je peux dire que c’est ainsi que prend naissance un LOBBY.

    Les débats autour des 12 points qui nous sont proposés seront très riches, j’en suis convaincu. Mais vous conviendrez avec moi que les analyses de la situation politique du pays, et les suggestions qui en découleront seront de nature à converger aussi vers les voies et moyens nécessaires pour favoriser le développement de notre pays.

    Mais hélas ! la politique conditionne le développement.

    Sans paix social, point de développement. Sans la maîtrise des affaires de la Cité, point de développement. Nous devrions en parler avec, comme principal mot d’ordre, le bon sens.

    Encore une fois, mes sincères félicitations à toute l’équipe.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  31. LUC ATUNDU dit :
    29 novembre 2010 à 8 h 00 min

    En cette journée du 29 novembre 2010 où démarre la conférence de Cancun sur le climat, je pense qu’il est urgent qu’on lance déjà un débat sur la problématique du réchauffement climatique ainsi que du rôle que joue notre massif forestier et des stratégies pour une rétribution juste des services environnementaux rendus par les écosystèmes naturels en RDC!
    Voici déjà un sujet concret de débat!
    C’est maintenant ou jamais…

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  32. patricia lubamba dit :
    29 novembre 2010 à 8 h 06 min

    felicitation pour cette initiative enfin un site ou nous pouvons dire tout haut ceque nous disons toujours tout bas de peur de perdre la vie ce genial encore coup de chapeauuu

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  33. Nadine Kazadi dit :
    29 novembre 2010 à 13 h 54 min

    Je suis attirée par le développement et la paix dans ma chère patrie!!

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  34. Nadine Kazadi dit :
    29 novembre 2010 à 14 h 22 min

    Je suis à 100% adhérente à cette initiative et contente que ce site existe non pour nous arracher les yeux mais pour joindre nos idées pour une RDC de nos rêves. Mettant en arrière toutes nos différends, toutes nos appartenances familiales et politiques car nous sommes une famille et ce n’est qu’en unissant nos forces que nous aurons de bons résultats.
    Chers frères et sœurs, ce site est pour nous l’occasion de nous associer pour un Congo meilleur: merci à la TEAM!

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  35. A. NZUZI NKASHAMA dit :
    29 novembre 2010 à 20 h 27 min

    A l’attention du Webmaster :

    Je vous suggère d’ajouter un module permettant de dater en temps réel les divers commentaires et interventions. Comme vous pouvez le constater, toutes les réactions ci-dessus ne sont pas datées.

    L’auteur peut très bien oublier de dater son commentaire. Le module pourra ainsi le faire à sa place de manière automatique, afin que le lecteur sache à quelle date et heure le commentaire a été publié. On pourra ainsi suivre l’évolution d’un sujet de manière chronologique.

    Bien à Vous.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  36. LUC ATUNDU dit :
    29 novembre 2010 à 21 h 05 min

    Question!
    Comment charger les photos des membres!
    Cette image anonyme rend la présentation terne…un peu fade!
    Trouvez nous une solution!

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  37. Monica A. dit :
    30 novembre 2010 à 2 h 31 min

    Les priorites du debats sont bien listees mais je proposerais a l’equipe de lancer une question ou une opinion pour debuter le debat.

    Encore une fois bravo!

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  38. Roy Kabemba dit :
    30 novembre 2010 à 2 h 58 min

    Excellente initiative !
    Bonjour à tous. Depuis le temps que nous avions accoutumé discuter et refaire le monde au cours de stériles discussions de comptoir, voici enfin un média qui va – je le souhaite vivement- donner un peu de corps à toutes les bonnes volontés qui se trouvent plus ou moins exilées pour une raison ou une autre.
    La liste des thèmes abordés est très intéressante, mais il en manque un à mon sens, fondamental dans toutes les démocraties, ce que nous souhaitons tous pour le pays qui nous vit naître directement ou indirectement.
    Il s’agit du thème lié à la citoyenneté qui nous renvoie entre autre aux fondamentales notions de nation et d’état.
    Cependant que l’Europe vise à s’octroyer un élargissement toujours plus ample, beaucoup d’africains et de compatriotes se replient dans un patriotisme qui ressemble à de l’hyper nationalisme, voire du régionalisme ou pire du tribalisme, oubliant les leçons d’un passé récent.
    Je pense qu’aborder sans détour un tel thème ne serait pas de trop dans ce forum.
    Merci.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  39. lima pelu bolembo dit :
    30 novembre 2010 à 13 h 37 min

    Merci beaucoup pour avoir ouvert cette nouvelle fenêtre d’échanges mais je souhairais que vous rajoutiez un 13ème thème à nos débats:
    « L’art et le rôle des artistes dans l’épanouissement de la masse »

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  40. A. NZUZI NKASHAMA dit :
    30 novembre 2010 à 17 h 31 min

    Je souscris à la proposition de Mr Luc ATUNDU, à qui j’envoie mes amitiés en passant.

    Il serait en effet plus commode et agréable de remplir l’espace dédié à la photo du membre qui intervient.

    Nous attendons la procédure pour ce faire, si toutefois vous accédez à cette proposition.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  41. Mireille IKOLI dit :
    30 novembre 2010 à 18 h 22 min

    Feliciation a toute l’equipe pour cette initiative. vous pouvez compter sur moi pour participer au debat dans l’interet du Congo.

    Mireille

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  42. 1 décembre 2010 à 1 h 08 min

    Mes Félicitations à toute l’équipe et précisément à Mr Jean-Louis TSHIMBALANGA qui après temps d’années des difficultés, de souffrance, après la destruction de tous ses avoirs, a enfin concrétisé et réalisé ce rêve de générosité et de rassembleur. Il a une fois de plus prouvé, contrairement aux autres, qu’il est un homme d’action et de parole. vous avez toujours était un model pour une grande majorité de la jeunesse kinoise pour ne pas dire du congo à travers toutes vos activités culturelles pour les jeunes. Enfin votre discours avant de partir en Europe est devenu une réalité, j’ai couvert une grande partie de vos conférences à kinshasa, c’est pour cela que je suis à même de le dire, à l’UNIKIN, au Grand Hôtel etc, et vous êtes restés dans la même cohérence d’amour pour la patrie, vraiment mes félicitations. A Kinshasa nous sommes tous derrière vous ainsi que derrière toute votre équipe que vous coordonnez pour vous aider dans cette lourde fardeau que vous avez pour l’éveil, la convergence de l’émergence du Congo. Pour une fois un projet apolitique, mais de développement.
    Ensemble, nous vaincrons ! Que Dieu bénisses la RD Congo.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  43. Monica A. dit :
    1 décembre 2010 à 2 h 08 min

    First I would like to congratulate the team for a well thought initiative. A quote I hold dear: « I have learned that when we begin listening to each other, and when we talk about things that matter to us, the world changes » – Margaret Wheatley
    I believe that too. I am excited about this initiative and congratulate you once again. As we debate, and share ideas let this also be a movement that will build enough patriotism in us so that we can move from words into action.

    I believe that education is a very important means toward development. I was in the DR Congo last year and boy things have gone from bad to worst. The whole system needs a revamp but one asks the same question, where do we begin? How do we educate those that cannot afford it? How do we subsidise the same education if there are no funds? How do we control some given funds when there is no accountability?

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  44. Alidor Tshibemba Waleta dit :
    1 décembre 2010 à 11 h 55 min

    25 novembre 2010 à 15 h 01 min

    Merci Mr Jean-Louis pour ce site de rencontre et du choc des idees.Sans pour autant tarder je voudrai que ce site accorde l’importance a la sante de la population car sans une bonne sante il est pratiquement impossible d’emmetre une quelconque idee,ensuite l’education des populations d’abord,et puis debattre sur L’agriculture du pays,et apres l’organisation du secteur social du pays,et apres les moyens de communications et telecommunications,la reorganisation de la fonction publique,la religion dans notre pays.On pourra ainsi parler des richesses minieres de notre pays…..Il est aussi un domaine tres important auquel il faut faire attention c’est la conservation des eaux et forets du pays…Pensons deja a ces secteurs.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  45. Batous Kabuika dit :
    1 décembre 2010 à 12 h 07 min

    Bonjour a tous.
    Je vous devine entrain de preparer des exposes de gros calibre. Je voudrais neammoins vous convier a inviter a ce forum, dans la mesure du possible, les amis qui sont sur terrain pour nous donner l’etat des lieux dans chaque domaine. Souvent les donnees de terrain ne sont pas documentees ou accessibles au grand public.

    Pour discutter sur l’agriculture par exemple, nous devons connaitre les potentialites de zones agraires qui viennent de beneficier de la rehabilitation des routes sous le financement de la BIRD ou de L’UE.
    De la nous pourrons aisement identifier les besoins reels et proposer de solutions pratiques pour le financement, la production, la formation du personnel, le conditionnement et la distribution de produits finis.

    Qu’il en soit de meme pour l’etat des lieux des autres domaines a analyser…
    Bonne journee !
    Batous

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  46. Armel dit :
    1 décembre 2010 à 12 h 24 min

    Bonjour,

    Je me sens fier encore d’être Congolais, grâce à vous, enfin nous allons debattre des vrais questions sur notre pays, et comptez sur moi, pour faire des suggestions et y participer à fond. En tant qu’informaticien et Banquier de formation, je serais en tout cas là pour poser des questions et apporter des solutions constructives par rapport aux réalités sur le terrain.

    Armel Umba
    Business Analyst
    Doctorate Student in Management Studies
    New Delhi, India

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  47. Matt Meyer dit :
    1 décembre 2010 à 13 h 24 min

    Soutien et félicitations ! Ce site est d’ores et déjà dans mes favoris.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  48. bob dit :
    1 décembre 2010 à 14 h 11 min

    bonjour a tous.
    je tiens a vous remercier pour votre initiative de ce site qui nous permettra de faire des propositions en vue de faire avancer notre pays qui est la RDC.
    BOB ABEDI
    student in business administration
    New Delhi,India

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  49. Valerie Pae dit :
    1 décembre 2010 à 15 h 15 min

    Brilliant initiative! (Traduit en français en bas du texte en anglais)

    I would really like this collective debate forum to be a catalyst for actions and not a mere ‘chat forum’…
    Personally, I wish to be connected to organisations and help groups that are actively helping the country; this being on public or private projects. Projects implanted in the country with their hands in the field making changes in a concrete manner; being building schools, shelters, orphanages etc… Projects that are proactively bringing solutions to some of the topics mentionned above; namely Education, Health Services etc… so that i can bring my contribution to those; a contribution that can be monetary or anything else within my means that will be required.
    I’m not a big debator…I prefer actions… I feel this forum can really distinguish itself from others by bringing that element in.
    There are many quotes on actions over words. I can think of a few right now:

    ‘I have always thought the actions of men are the best interpreters of their thoughts.’ ~John Locke

    ‘Well done is better than well said.’ ~Benjamin Franklin

    ‘Between saying and doing many a pairs of shoes are worn out.’ ~Italian Proverb

    Good luck with your initiative
    Valerie

    Initiative brillante ! (traduction en français)

    J’aimerais voir ce forum etre un catalyseur d’actions et pas seulement un forum de debats sans fin, sans conclusions et sans issues…

    Personnellement, je souhaite être reliée aux organismes, ONG qui aident activement le pays ; sous forme de projets publics ou privés. Projets qui en ce moment apportent deja une aide et des modifications concrètes touchant les domaines releves plus haut a savoir l’éducation, les services de santé etc… (écoles, logements, projets de construction etc…)

    Si dans votre forum, vous pouvez trouver un moyen de publier de tels projets de sorte que les personnes qui souscrivent soient au courant que ce genre de projets existent et qu’ils puissent a l’occurence leur apporter leur contribution; une contribution qui peut être financière ou autre.

    Je ne suis pas une grande débatteuse… et préfère les actions… A mon humble avis, ce serait une bonne facon par laquelle ce forum pourrait se distinguer des autres.

    Il y a beaucoup de citations qui pronent ‘actions au-dessus des mots’. En passant, en voici quelques unes:

    « John Locke » : Les actions des hommes sont les meilleurs interprètes de leurs pensées.

    « Benjamin Franklin » : Bien faire est mieux que bien dit.

    « Proverbe ~Italien » Entre dire et faire, beaucoup des paires de chaussures sont usées.

    Bonne chance à votre initiative
    Valérie

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  50. Chessie Kanyanga dit :
    1 décembre 2010 à 17 h 09 min

    Il ya quelques jours, j’ai lu quelque part que certains groupes de l’opposition étaient en train d’envisager de mettre sur pieds une sorte de primaire électorale au sein de l’opposition, en vue de désigner le candidat favori de 2011. Moi, je pense plutôt qu’il serait préférable dans tel cas, de plutôt se reférer au souverain primaire par une sorte de reférendum/sondage. On mettrait en exergue des critères qui feront qu’un candidat puisse être déclaré présidentiable ou pas. Des critères qui prendront en compte par exemple, le passé politique, social et professionnel du candidat, sans oublier bien sûr, ses réalisations et son intégrité morale. La liste proposée ne devrait pas seulement se limiter aux personnalités politiques, mais être aussi ouverte à des personnalités venant de tous les horizons et backgrounds du pays. Ceci serait à mon humble avis, le gage de l’unité du peuple congolais et d’une véritable reconciliation, pour une vision commune. Qu’en pensez-vous?

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  51. pabo pascal dit :
    1 décembre 2010 à 18 h 17 min

    Nous voulons, à cette occasion, porter un regard renouvelé sur notre pays à rebâtir.

    Comment le mouvement coopératif et mutualiste s’inscrit et contribue au développement de stratégies alternatives au modèle économique qui a prévalu jusqu’ici ? Comment les valeurs, les principes et les politiques du mouvement coopératif et mutualiste en particulier, et des entreprises collectives en général, portent-ils le germe d’un autre sens à la vie en société ? Un sens qui repose sur la prise en compte du plus grand nombre et sur la confiance dans leur potentiel à pouvoir construire ensemble, tant les idées nouvelles que les projets concrets ? Les recherches entreprises depuis quelques années par des chercheurs dans une dynamique interactive avec les acteurs de nos organisations insistent sur ce sens à donner au développement. Elles pointent vers diverses expériences innovantes dont les fondements reposent résolument sur la solidarité entre les territoires, une solidarité qui fait appel à la participation et à l’engagement de tous les acteurs de la société capables d’accéder aux connaissances et aux savoir-faire qui les renforceront.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  52. Jean René MONGA dit :
    1 décembre 2010 à 18 h 20 min

    Je suis très ravis de faire parti de ce groupe.Je sais que si les congolais souffre aujourd’hui c’est parce qu’il n’ont pas encore retrouvé l’unité Nationale.Nous sommes éparpillés et divisés par les attachements tribaux et regionaux.Mais nous oublions que pour bien nous devéllopper, nous devons penser au delà de nos tributs, de nos régions…
    Le jour que nous serons unis , nous serons en mesure de dire tout haut ce qui ne va pas au pays et nous nous souderons pour un avenir meilleur.
    Jean René MONGA

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  53. TSHISUNGU KAPINGA dit :
    1 décembre 2010 à 22 h 42 min

    Bonjour, tout est clair rien à dire. Merci

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  54. Alain Kakesa dit :
    1 décembre 2010 à 23 h 31 min

    Bonsoir à tous,
    C’est à l’instant même que je découvre cet outil très précieux que vous mettez à la disposition non seulement des congolais mais aussi, comme l’a dit Jean louis, à ceux qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie en vue de réfléchir sur ce grand sujet qui nous préoccupe tant, à savoir le développement de notre pays.Félicitation donc à tous ceux qui ont eu cette magnifique idée. Je m’en vais donc proposer une première remarque qui porte sur la liste des sujets à débattre, notamment sur le sujet n°5: »Énergie et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ». J’aurais souhaité voir le point énergie insérée dans la matière n°6  »Transport et Infrastructures ». Le problème de l’énergie est étroitement lié à celui de transport et en dernière analyse à des impacts sur l’environnement. Don vouloir dissocier les deux premières composantes (Énergie et transport) semble à mon avis pas assez cohérent.Aujourd’hui à l’heure où l’on parle de réchauffement climatique, quelle marge de manœuvre dispose la RDC dans le choix de l’énergie du futur? On sait que le transport joue un rôle important dans le réchauffement de la planète.
    Je n’ouvre pas le débat sur ces sujets mais c’est juste pour démontrer comment ces matières sont étroitement liées. Mais vous avez la liberté de les garder ou de les modifier, cela ne me dérange pas trop.
    Merci beaucoup.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  55. Evezi Cecile dit :
    2 décembre 2010 à 1 h 42 min

    Bonjour à tous,
    heureuse de vous rejoindre dans ce groupe de travail en vue d’aider notre pays le Congo,que Dieu bénisse nos échanges,dans le Nom de Jésus-Christ,amen!!!

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  56. 2 décembre 2010 à 2 h 15 min

    Je suis favorable pour du concret. Que DIEU vous bénisse et vous soutient dans cette entreprise afin de conduire notre communauté Congolaise au sommet de la gloire. L’imagination est la base de tout.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  57. Bobo INGENDE dit :
    2 décembre 2010 à 10 h 20 min

    Debout Congolais, et surtout Dressons nos fronts longtemps courbés!!!
    je suis favorable et adhere á cette initiative. Bravo á toute l’equipe

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  58. 2 décembre 2010 à 13 h 59 min

    C’est vrai qu’il est temps de redresser nos fronts afin de prendre en mains la destinée de notre pays et qu’on arrête de nous imposer des incultes étrangers pour nous diriger. Je suis prêt pour le départ.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 1

    • kabisaone dit :
      4 décembre 2010 à 21 h 33 min

      Quel est ce temps que tout le monde parle,combien de temps concrètement encore pour ce mettre debout,quelqu’un a une réponse a nous donner?qui va siffler le départ?
      Quand aux étrangers …nous sommes dans la mondialisation, aillons des idées constructives,modernes et non sectaires et rétrograde il y a des étrangers qui ont une âme de Congolais et qui pourrais très bien assurer des postes ministériels ou autres.
      A mon avis, Le seul moyen de résoudre les problèmes du Congo résident dans l’éducation et dans le temps ça représente une génération….et des moyens adéquat pendant une trentaine d’années..tous le reste c’est du blabla,il faut passer par la rééducation des congolais,le système est pourris et il faut replanter des nouvelles graines.
      Alors peut être que nous seront fier d’être Congolais…

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  59. Marcellin MAKASI dit :
    2 décembre 2010 à 14 h 01 min

    Ce cadre, créé en vue de rechercher le dévéloppement de la République Démocratique du Congo, est une iniative bien louable. Nous avons connu des guerres; nous avons été auteurs, co-auteurs ou victimes de diverses antivaleurs. L’heure a sonné de rivaliser pour le bien, de rechercher l’excellence. Les guerres prenant naissance dans les esprits des hommes, c’est dans les esprits des hommes qu’il faut éléver les défences de la paix, à laquelle est intimément liée la notion de dévéloppement. Ce dernier étant multidimentionnel, il convient que toutes les intelligences positives se rencontrent, échangent ici leurs idées. Et dans cette intersubjectivité, l’on accouche réellement de l’émergence de l’homme congolais et de son pays, pour léguer enfin à la postérité une Nation et un pays où il fait bon vivre.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  60. TSHISUNGU KAPINGA dit :
    3 décembre 2010 à 11 h 50 min

    Bonjour, j’ai une suggestion à faire à l’équipe de pilotage. A lire les commentaires des uns et des autres, j’ai l’impression que il n’a que les congolais de l’extérieur qui s’expriment; je peux me tromper bien entendu, mon souhait est que nos concitoyens qui vivent au pays et qui ont plein des choses à nous dire concernant l’état des lieux du pays n’ont peut être pas accès à internet ou n’ose pas écrire et lorsque le débat va s’ouvre, on aura certainement besoin de leurs points de vue sur certaines questions; pour cela je vous demande de voir si vous ne pouvez pas imaginer de créer une radio sur internet que j’appellerais « RADIO CONVERGENCE », que vous allez vous même animer et qui permettrai à un certain nombre de nos concitoyens de vous parler en direct et dans toutes les langues nationales de notre pays. Je sais que vous avez les moyens techniques et la capacité de le faire et ça sera un apport considérable pour la suite. Merci

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  61. Marcellin MAKASI dit :
    3 décembre 2010 à 13 h 43 min

    Bonjour Mr. TSHISUNGU, je me demande en vous répondant, si ma démarche, celle de vous écrire directement, correspond à la philosophie du forum. Toutefois, je m’alligne dérrière votre avis, non pour soutenir que les intervenants ici ne sont que des congolais vivant à l’étranger, je n’en ai aucune preuve, encore que moi-même je vis au pays (je disais il y a peu à un ami que je suis le drapeau de la RDC). Je m’alligne, disais-je, pour soutenir que votre avis est possible ou vraissemblable du fait que l’internet n’est pas à la portée de la bourse du congolais moyen. Nous qui sommes capable de participer à ce forum, nous profitons pour la plupart, je le dis me referant aux diverses correspondances que nous avons avec ceux qui sont comme nous restés au pays, nous profitons, disais-je de quelques avantages professionnels. Alors, faciliter la participation de tous par quel que moyen que ce soit aiderait pour beaucoup.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  62. TSHISUNGU KAPINGA dit :
    3 décembre 2010 à 16 h 51 min

    Je vous remercie mon frère MARCELLIN, je suis très heureux de lire votre commentaire et je crois que ce forum aura besoin des personnes comme vous; c’est vrai que le fait que vous êtes sur place et que vous vivez au quotidien tout ce qui se passe au Congo, à mon avis je pense que vous serai d’un apport considérable surtout pour la matérialisation de certains projets. Merci

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  63. Marcellin MAKASI dit :
    3 décembre 2010 à 17 h 22 min

    Sans vouloir faire l’homme modeste, en refusant votre remerciement, je l’accepte tout en vous signifiant que la quête de bien ou de l’émergence de la RDC est pour moi une passion. Contribuer pour cette fin est non seulement un apport mais un devoir civique et je dirais mieux naturel. Je ne saurais pas dire mieux: « J’aime la RDC », c’est mon coeur, privé des mots adéquats, qui a parlé.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  64. Françoise Kazia dit :
    4 décembre 2010 à 19 h 59 min

    Enfin un site où tout Congolais peut s’exprimer librement et en toute franchise. Félicitations aux initiateurs de cette formidable idée ! Longue vie au site CEC!
    Les sujets à débattre sont aussi importants les uns que les autres.
    La problématique du peuple congolais est à chercher dans sa mentalité.
    Comment faire émerger une autre capacité de penser ? La quasi totalité des congolais croit en Dieu et pourtant ils mettent en pratique le contraire des enseignements spirituels. A moins que nous ne parlions du même Dieu !
    Voilà, je vous suggère de commencer par débattre sur le 1er sujet de la liste, qui me paraît primordial, et qui est celui de l’éducation. C’est par l’éducation que nous pouvons inculquer des vraies valeurs à nos enfants.
    Depuis très longtemps, dans notre pays, l’argent a été plébiscité aux détriments de l’instruction et des autres valeurs, il est temps d’inverser les tendances et de remettre chaque donnée dans sa case, en privilégiant, bien entendu, les priorités.
    Pourquoi ne pas créer à la fin de débat, sur ce 1er sujet, une chaîne de télévision dédiée à l’éducation de la masse du peuple Congolais ?

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  65. wanuke dit :
    4 décembre 2010 à 20 h 23 min

    Chers moderateurs, cher jean louis,
    cette plate forme est pour nous une belle opportunité . Elle permettra à chaque Congolais de s’exprimer afin de construire notre cher et grand pays. WAN

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  66. Alice Muamba dit :
    5 décembre 2010 à 1 h 34 min

    Ce site est très important, car il permet de converger nos idées. Il est clair que le Congo est un immense chantier, tout est à refaire, mais rien n’est impossible. Un des secteurs clé c’est l’Education pour changer les mentalités, apprendre le respecter des biens public…etc…
    Le Congo doit avoir la politique de l’ouverture au monde. Nous devons aussi, à la longue, savoir donner la nationalité, aux étrangers qui le désirent, et qui remplissent les conditions. Combien des Congolais de l’étranger ont acquit la nationalité des pays d’accueil?
    L’ouverture aux autres peut apporter énormément d’idées a proposer.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  67. Noelline Tshim. dit :
    5 décembre 2010 à 5 h 27 min

    Very useful website in which we can all debate openly!Good initiative!

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  68. Huguette Kalama dit :
    5 décembre 2010 à 12 h 09 min

    @Jean louis, merci de me faire part de la situation et je serai la je vous soutiens a 100 pour cent bon dimanche .

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  69. Alain kakesa dit :
    5 décembre 2010 à 22 h 22 min

    Bonsoir à tous,
    A lire les commentaires des uns et des autres, j’ai comme l’impression que la philosophie de ce forum n’est pas bien comprise chez la plupart d’entre nous; pour preuve, il y a thématiques qui ont été sélectionnées à partir desquelles nous devons engager une réflexion. Jusque là, je n’ai pas encore vu quelqu’un ouvrir une réflexion sur la première thématique, le système éducatif de la RDC, notre pays. Or c’est très important, on ne sait pas aujourd’hui parler d’un décollage véritable de notre nation sans faire allusion au soubassement même de ce décollage, c’est-à-dire l’éducation.Tant que les politiques ne comprendront pas cette réalité, je crains fort que le mot développement demeure pour notre cher pays, la RDC, un slogan creux. Il est malheureux de constater que le niveau d’enseignement est, à tous les niveaux (primaire, secondaire et universitaire), au rabais. Les jeunes qui viennent en Europe pour étudier éprouvent de sérieux problèmes et n’arrivent pas à s’adapter à leur nouvel environnement scolaire. La conséquence est fort malheureuse, nombre d’entre eux finissent par s’orienter vers les filières professionnels (arts et métiers), si abandonner carrément. Le système d’enseignement au Congo est à repenser de fond à comble. Il y a eu des états généraux de l’éducation. Qu’en est il sorti? Aujourd’hui, j’apprends que le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire voudrait introduire le système LMD(Licence, master et doctorat) c’est bon mais il faut avoir suffisamment de moyen pour faire fonctionner ce système. En Europe, il a fallu beaucoup de temps et de moyens pour y parvenir. Sommes nous prêts à suivre les européens dans cette voie? Il y a une confusion totale entre les missions assignées à une université et celles dévolues à un institut supérieur. Quand tous les instituts supérieurs tendent à s’ériger aux universités, je me demande pour quelle finalité et quelle efficacité. Valait il la peine que l’Institut pédagogique de Kinshasa (IPN) se transforme en une université? Il n’y a pas que l’Université qui apporte le bonheur. On peut être heureux et mieux évoluer tout en étant chercheur ou étudiant dans un institut supérieur. J’ai des propositions, et des pistes à explorer mais j’attends qu’un débat sérieux sur le système éducatif de la RDC s’ouvre avant que je n’intervienne de nouveau.
    Merci à tous pour votre contribution à l’élévation du niveau de débat dans ce forum.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

    • Marcellin MAKASI dit :
      6 décembre 2010 à 17 h 24 min

      Bonjour aux deux derniers intervenants!

      Je parie, à mon avis, que vous avez visé juste lorsque vous parlez en terme d’éducation. Mais il y a nombre de questions qui peuvent suivre, telle, quelle éducation? Je n’attends pas une réponse, mais au contraire je demanderais que nous arrêtions de penser comme le veut l’un de nous, qui va lancer le départ? Il s’agit là de réfléchir sur une réfléxion. J’estime que tous, sommes d’une certaine manière responsable de notre déroute ou de notre progrès; il faut commencer. L’initiateur du présent forum nous a légué un cadre où nous pouvons agir. Agissons et laissons agir. Du choc des idées, de l’intersubjectivité jaillera le progrès que nous attendons. Le départ, Mr. TSHIMBALANGA l’a déjà lancé. Veillons arrêter de tourner autour du pot.

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  70. Jeanne zita dit :
    6 décembre 2010 à 20 h 25 min

    Bonjour a tous . L’education est tres capitale pour ns tous et surtout pour l’evolution d’un pays . Pour le moment personne n’ignore que notre tres cher pays est au plus bas que l’on puisse imaginer . Neanmoins ns congolais ns gardons espoir et confiance et ns savons que ca va s’arranger tot ou tard. Le premier sujet a debattre ds notre site est L’EDUCATION . L’education est tellement vaste que parfois ns ns limitons a penser que l’education est tout simplement celle que ns recevons sur le banc de l’ecole . Personellement je pense qu’une education est l’ensemble de nos comportements vis a vis de toutes choses . Le respect de l’autrui , de la nature , de toutes choses qui ns entourent et surtout le respect de soi meme . Ns devons penser a faire la difference entre « EDUCATION et INSTRUCTION . Pour le moment je m’arrete ici et tres chers amis j’attends vos avis .
    mes considerations et respect a vs tous .

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  71. kabisaone dit :
    6 décembre 2010 à 20 h 45 min

    les Congolais ont combattus avec bec et ongles pour devenir le pays le plus pauvre et le plus endétté …quel bel ambition!être la lanterne rouge du monde….super.
    maintenant que nous avons atteint le fond du trous,il n’y a qu’a remonter la pente…sommes nous capable de le faire?
    Le niveau est tellement bas que nous sommes entrain de revenir a la tradition,au niveau des années soixante, le retour a la tribu,au clan et enfin a la famille…toute les relations sociales actuelles deviennent tribale…c’est du au manque d’education,il suffit de regarder la RTNC ou les chaines Congolaise qui diffuse des émissions sans vies,barbat a souhait. on constate que notre pays est ringard,en retard de 20 ans sur les enjeux actuels de 2010,les Congolais ,en majorité n’ont aucune référence externe,un magasine correspond a 1/3 du salaire,pas de bibliotheque,internet inaccessible,allez voir comment les populations vivent pauvrement dans la brousse,c’est la préhistoire que nous vivons,a peine habillé de haillons,sans courant et sans eau,sauf celle de la rivière du coin…le grand retour du cholera et de la polio…des maladies de l’insalubrieté et de la crasse..de la pauvreté,éradiqué depuis des décenies,sauf en RDC, c’est triste!
    Donc je crois que il est temps de remonter la parois du trous dans lequel nous sommes tombé a cause des pilotes qui ne savent pas conduirent et que les Congolais ont choisis…
    Reveillez vous,just do it!c’est tout le monde qui doit agir!get up!

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

    • 6 décembre 2010 à 21 h 52 min

      Bonsoir à tous !!!!!
      Cela fait plusieurs semaines que cette plate forme existe. Il n’ y a rien de concret, que des commentaires, des éloges…. Mes chers frères, arrêtons de parler, que de parler comme d’habitude….Commençons déjà la mise en place des stratégies: qu’est ce que nous proposons pour l’éducation, pour la Santé, pour l’environnement etc ….. ARRÊTEZ AVEC DES ÉLOGES, AVEC DES COMMENTAIRES QUI NOUS AMÈNENT NULLE PART….

      Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

      • Alain kakesa dit :
        6 décembre 2010 à 22 h 26 min

        Monsieur Tabala,
        Ton constat est vrai et je suis d’accord avec toi. Mais le débat où la réflexion doit commencer quelque part. C’est vrai qu’il y a des commentaires qui vont dans tout le sens. Que proposes tu? Quelle est ta contribution à cette première thématique. Vas y commence par proposer quelque chose et les gens vont réagir à cela et ça sera le début d’une sérieuse réflexion.

        Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

        • 6 décembre 2010 à 23 h 35 min

          Cher Monsieur Kakesa,

          Il y a trois jours, J’ai parlé sur notre système éducatif avec des propositions concrètes. Je n’ai vu aucune réaction et c’est qui est grave encore, je ne retrouve même pas les traces de mes écrits.

          Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

        • 6 décembre 2010 à 23 h 58 min

          Cher Monsieur KAKESA,
          Bonsoir !
          Voila, je viens de retrouver les traces de mes propositions: c’est bien le vendredi 3 décembre à 22h04 sur le thème: Quelle éducation Nationale Pour Le Développement du Congo.

          Si vous allez sur le mur du modérateur Jean Louis Tshimbalanga, vous retrouverez mes propositions.
          Je vous remercie d’avance.

          Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

        • 7 décembre 2010 à 1 h 40 min

          Sujet: Quelle Education Nationale pour le
          Développement du Congo

           » Nous aspirons tous un jour à la démocratie.
          Pour moi, la démocratie, c’est aussi vivre ensemble dans le respect mutuel,et tout en respectant aussi les opinions des autres….. »

          Ce premier projet est crucial pour le pays.
          Comme je l’ai souligné l’autrefois, il faut faire du concret et non s’engouffrer dans des études ou des propositions théoriques qui n’aboutiront que sur des bouts de papier ou sur internet.
          Au départ, j’aurai souhaité la création d’un institut d’études stratégiques qui travaillera en étroite collaboration avec le gouvernement Congolais en vue d’atteindre les objectifs fixés par notre plateforme.

          Nous le savons tous que le niveau de l’enseignement a beaucoup baissé à partir de 1974 pour l’enseignement secondaire, et pour l’enseignement universitaire à partir de 1978. Quant à l’enseignement primaire, plusieurs critères ont favorisé la baisse du niveau de l’instruction. Il est donc primordial de repérer tous ces fléaux ainsi que des remèdes appropriés. Car, c’est là la base de notre éducation.

          Nous sommes nombreux à l’extérieur du pays, il y a ceux ou celles qui ont étudié ici à l’étranger, et il y en a aussi celles ou ceux qui côtoient tous les jours le système éducatif de nos pays d’accueil, à travers leurs enfants….en Belgique, en France, au Canada, aux USA,en Australie, au Royaume Uni… avec des systèmes éducatifs différents.
          Nous Congolais, nous sommes  » indépendants  » bien sûr; Mais faudra t -il que nous inventions notre système d’enseignement ou faudra t -il s’aligner sur les différents systèmes existants… Belge, Français, Anglophone ?
          Non ! Nous ne pouvons pas INVENTER un système d’enseignement pour plusieurs raisons dont, sans doute, vous connaissez comme moi.
          Mais, nous pouvons copier un système éducatif déjà existant tout en apportant certaines modifications:
          - Déterminer le nombre d’années d’études au primaire comme au secondaire;
          - Définir le niveau de compétences des enseignants au primaire et dans l’enseignement secondaire;
          - Instituer au niveau de l’enseignement supérieur la formation des enseignants de l’école primaire
          ( établir les besoins en matière de formation de ces enseignants);
          - Revoir tous les programmes des matières enseignés dans l’enseignement primaire comme au secondaire;
          - Revoir le statut des enseignants et leur traitement salarial….. [ A SUIVRE ]

          Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  72. Chessie Kanyanga dit :
    6 décembre 2010 à 22 h 42 min

    Nous sommes un pays francophone et nous maîtrisons bien cette langue, pour une bonne partie d’entre-nous à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, qui avons eu l’opportunité de nous former et d’apprendre dans cette langue de Voltaire. Tout ceci bien sûr à l’époque où notre système éducatif était à la hauteur. Il nous faut donc:
    1. Repenser notre système éducatif et nous inspirer des autres systèmes existant ou ayant existés chez nous ou ailleurs.
    2. Ensuite il faudrait envisager la meilleure structure d’encadrement au vu de ce que nous avons actuellement et en fonction des enjeux en présence.
    3. Pour terminer, Evaluons nos ressources, nos compétences et nos possibilités d’agir ensemble afin d’avoir un impact réel sur le terrain de cette jungle qu’est devenu notre pays.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  73. Jeanne zita dit :
    7 décembre 2010 à 0 h 12 min

    Très cher Tabala ,
    Oui mon frère , tu as peut être raison de dire que notre site est déjà là depuis un certain moment . Ns devons reconnaître quand même entre ns que personne n’a jamais eu cette idée si géniale de ns créer une telle espace et je peux aussi me permettre de penser que ça n’a pas été juste une messe à faire . L’équipe a donné le meilleur d’elle-même pour arriver à sa réalisation . Pour juste ça , je te prie de ns comprendre et de ns pardonner si ns avons exageré un peu ds nos ELOGES et COMMENTAIRES . Ns continuons de jetter des fleurs à l’équipe choc tout en réflechissant sur les sujets à débattre . Considerations et respects très cher frère .

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  74. Emmanuel dit :
    7 décembre 2010 à 0 h 31 min

    Je suis d’accord avec la soeur Jeanne Zita, ton constant est vrai. L’Education est vaste, beaucoup de nous pense que en passant sur le banc de l’ecole nous sommes bien eduquer. Nous manquons les respect de l’autrui, nous ne voulons pas changer notre avis si quelqu’un a raison. Je pense si nous pouvons commencer par L’Education. Merci

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

    • 7 décembre 2010 à 0 h 52 min

      Merci. C’est gentil de votre part. Mais, je suis étonné de voir que vous portez presque le même nom que ma  » Soeur ». Elle s’appelle Jeanne Sita , et vit à Kinshasa!!!

      Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  75. Marcellin MAKASI dit :
    7 décembre 2010 à 15 h 03 min

    Je suis content des diffèrentes interventions et surtout de celle de Jeanne ZITA qui commence par définir le concept “Education”. En effet, ce mot est bien complexe. Et, il convient de mieux le cerner pour un atterrissage en douceur. Je penche, moi, du côté à prendre cette réalité ou à la comprendre en partant de toute une base. Qu’il s’agisse de l’éducation ou de l’Instruction. Plus loin, un intervenant disait qu’au Congo les gens prient ou se disent Chrétiens mais rien n’évolue dans la bonne direction. C’est vrai, mais je me rend compte que nous vivons dans une forme de confusion permanente. J’aime bien quand on dit regardons les autres; je recommande de lire Dominique COLAS, dans “Sociologie Politique”, il dit que la démocratie américaine est fondée sur les valeurs chrétiennes, celle de la France sur la constitution, qui elle-même repose sur les valeurs républicaines; et celle de l’Afrique sur la cohabitation. Je voudrais partir de ces données pour partager ce que je pense. J’estime qu’une éducation doit reposer sur des fondements immatériels ou moraux. Le vieu LUTUMBA Simaro chantait: “Mituna oyo nazwi eyano te na mokili, nakoluka se na Bible”. Comprenez: “Pour les questions auxquelles je n’ai point de réponse au monde, je fouillerai dans la Bible”. Au delà de ce qui est écrit, la Bible ou le texte jurique enseigne une philosophie, une éthique ou une morale; et cela façonne toute la vie. Personne n’a un texte de lois chez lui, comme un décalogue, pour l’éducation de ses enfants; et pourtant, nous disons bien tel est bien éduqué, tel autre non. A quoi, nous référons-nous? Puisqu’il n’y a pas d’examens pour cette fin. Aujourd’hui, la constitution de la RDC dit que l’Etat congolais est un Etat laïc. Quelle est la morale laique, l’éthique laique? Et en même temps nous reclamons que s’installe la morale chrétienne. L’instruction n’a-t-elle pas l’éducation comme base? Puisque j’estime, que l’éducation forge la conscience. Que vaudrait un pluri ou multi docteur sans conscience?

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  76. kabisaone dit :
    7 décembre 2010 à 22 h 18 min

    Il faut changer les mentalités,ça doit commencer a l’école maternelle,il faut apprendre les valeurs juste, développer des esprits sains dans des corps sains.L’état et les Congolais doivent mettre les moyens pour éduquer leurs populations,apprendre des métiers aux jeunes gens pour développer le pays.
    l’état doit combattre la pauvreté en organisant des grand travaux utile a la nation et au pays…des autoroutes,des ports,des barrages etc…pas seulement dans les quelques villes du pays qui sont ridicule par rapport a la surface du pays,il est incroyable que par exemple une région comme le sud Kivu qui est aussi grand que la France et qui possède que deux villes,Bukavu et Uvira,et puis quel ville!il y a du courant quelques heures par jours et l’eau de temps a autre,les routes sont défoncées,des infrastructures médicale et autres médiocres….
    le reste c’est des villages avec des huttes et c’est comme ça dans toute les régions,vous pouvez compté les villes de la république sur les doigts des deux mains,le reste c’est des villages…ou on ne peux même pas trouvé du carburant, ou d’autres bien de consommations courants. Regarder d’autres pays Africains,comme l’Ouganda ou le Kenya,vous constater qu’il y a des villes en grands nombres,qu’il y a des routes,du courant électrique,des téléphones fixes,vous pouvez traverser le pays d’Est à Ouest et Nord au Sud…avec votre voiture,vous pouvez faire 1000 km par jour et chez nous, nous avons besoin de véhicules 4×4 avec 200l de carburant …vous mettez trois jours pour faire 500km…c’est l’antiquité! Ça veut dire que dans ces pays ,qu’il y a eu des grand travaux il y a plusieurs années,que les populations ont pu se développer,il ont pu éduquer les gens qui ont appris a se développer,une foule de métiers ont vu le jours et vous trouvez des personnes qualifies partout.Il y a 7 millions de vaches en Ouganda,c’était une volonté politique du président,il y a des produits laitiers partout,des produits fabriquer dans le pays en grande quantité,que ce soit du jus de fruit,de l’eau etc…il exporte dans tous les pays limitrophes,qu’est ce qui nous manque?
    Si l’état faisait des grand travaux,les milices armées n’existeraient plus,pourquoi se battre?quand on peux gagner de l’argent avec le travail? La paix,voici aussi un petit mot qui veux dire une grande chose,nous ne pouvons pas développer ni éduquer une nation sans la paix,donner du travail aux gens et la paix reviendra.
    j’ai raconter tous cela pour dire que il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs,commençons par le début,arrêtez de croire que le Congo ,c’est Kinshasa, soyez conscient que le pays est grand qu’il faut commencer par le travail,tout le monde veux devenir professeur ou docteur…formez les jeunes avec des métiers dignes,des agronomes,des menuisiers,électriciens etc… et il faut penser au développement,a l’agriculture surtout,donner a manger aux population,produire,produire et encore produire,le budget de l’agriculture est ridicule,il y a 85 000 000 hectares cultivables dans le pays,tous les centres de santé sont remplis d’enfants mal nourris,pourquoi?beaucoup de gens riche construisent des hôtels,des magasins,des villas et roule dans des voitures de 100 000$ dans les rues défoncées de Kin ex la Belle,c’est n’importe quoi! c’est dans les plantations qu’il faut investir,faire des routes,regarder et comptez combien de Congolais investissent dans le pays des unités de productions….c’est principalement des étrangers qui le font.
    Les Congolais doivent avoir confiance dans leur pays,c’est le meilleur exemple pour éduquer la masse.

    Like or Dislike: Thumb up 3 Thumb down 0

    • Chessie Kanyanga dit :
      9 décembre 2010 à 17 h 34 min

      Bonjour mnosieur Kabisaone,
      vos analyses et commentaires sont justes et c’est ça notre triste réalité au Congo. Personnellement, j’ai séjourné longuement dans quelques pays de l’est du pays (Ouganda,Burundi,Soudan,Rwanda,Kenya, Ethiopie)et je peux attester et confirmer vos observations. Cependant pour le moment, terminons d’abord avec le volet  » Éducation » et le reste après. Merci

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  77. Emmanuel dit :
    7 décembre 2010 à 22 h 29 min

    @ Mr Marcelin Makasi, je voulais tout simplement dire que tu as ajouter un plus a ma connaissance. Tu as parler a propos d’une chanson de Papa Simaro ( mituna oyo nazwi na mokili te na ko luka se na Bible) meme La Bible nous dit Dieu commence la ou nous ne pouvons pas, Alors si quelqu’un n’est pas bien eduquer il ne va pas comprendre ce que tu as parler

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  78. Mbunga dit :
    8 décembre 2010 à 1 h 21 min

    félicitation a toutes les personnes qui interviennent.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  79. Marcellin MAKASI dit :
    8 décembre 2010 à 10 h 02 min

    je voudrais recommander ce site aux amis, mais je n’arrive pas. Quelqu’un pour m’aider?

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  80. 8 décembre 2010 à 12 h 08 min

    A l’attention de M. Marcellin MAKASI,

    Pour répondre à votre question, je vous prie de bien vouloir contacter Monsieur Jean Louis Tshim à l’adresse ci – après:
    jlouist@yahoo.fr

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  81. didier dit :
    9 décembre 2010 à 12 h 17 min

    merci je viens d’etre recommandé par un ami. Je prends donc mon temps pour lire d’abord les autres et ensuite réagir.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  82. Marcellin MAKASI dit :
    9 décembre 2010 à 13 h 19 min

    Merci à tous, j’estime que certains vont d’ici là rejoindre le forum. Je me sens obligé d’évoluer dans ma réfléxion sur l’éducation. Je disais, il y a peu, que l’éducation ou l’instruction doivent avoir un soubassement métaphysique et éthique. Car, j’estime qu’au délà des textes, elles enseignent un mode de vie, un esprit. Les Chrétiens, les musulmans, les bouddhistes,… ont des comportements spécifiques qui les identifient comme tels. Mais, les laïcs, je ne sais pas trop ce que cela vaut. Je prie donc à la coordination d’organiser les choses de manière à ce que comme congolais nous ayons un esprit ou une philosophie qui nous guide, qui soit la reférence de notre éducation. Un travail bien engageant, certes. Une histoire vraie: « Un évêque se rend compte que même les fidèles les plus pieux, face aux graves difficultés, vont voir les féticheurs, il se demande pourquoi et il demande à l’élite de son milieu de réfléchir sur la question. Aujourd’hui, nous avons un livre qui est écrit: Parapsychologie et Progrès des sociétés ». L’on me dira, mais au Congo, il y a plusieurs religions, oui, c’est vrai; mais Jerusalem est une ville sainte pour trois religions:Chrétienne, musulmanne et judaïque. L’Allemagne a deux religions officielles:Catholique et Protetante. Nous devons choisir une tendance. Pour ce qui est du Congo, nous avons tous une référence, nos cultures. Avec des diffèrences, certes, mais elles convergent. Nous pouvons les avoir comme bases et avoir un mode standard. Je me rejouis de ce qu’un intervenant ait dit que l’éducation doit commencer à la maternelle, je dirais qu’elle dois commencer avant la maternelle. Lisez Hitler dans « Mein Kampft » (Mon combat), vous vous rendrez compte de la valeur de l’éducation pour l’enfant. Aussi, je n’ai pas beuacoup apprécié la peinture du pays qu’a présentée un intervenant, j’ai vu aussi la même peinture dans la série « les immigrés » :l’on présente le pays comme une forêt dense où vivent des gens déguenillés, pauvres. Et il n’y a que la politique pour les libérer. L’intervenant n’a pas totalement tord, mais il convient de préciser qui vous livre cette information, pour quelle fin. Pépé Kallé a chanté: »Sala lokola ba Westafricains, baye nde koluka » entendez: »Faites comme les Westafricains, ils sont venus juste fouiller » Ces Westafricains bâtissent leurs pays avec ce qu’ils puisent ailleurs. Je disais dans ma précedante intervention, nous sommes tous d’une certaine manière responsable de notre déroute ou de notre progrès. Que faisons-nous pour le pays? Avec ce forum, nous devons arrêter de verser des larmes, mais de travailler pour l’emergence de la RDC.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  83. Chessie Kanyanga dit :
    9 décembre 2010 à 18 h 54 min

    Je voudrais savoir si l’équipe administrateur du site-Débats a prévu un travail de compilation de toutes les idées et propositions pertinentes exprimées par les divers intervenants. Ainsi, nous pourrions avoir une sorte de synthèse de la façon dont devrait être le système éducatif en RDC. Avec cela, une équipe d’experts en éducation(au niveau national et international) pourrait s`y pencher et proposer ces directives au parlement et au ministère de l’éducation nationale pour une éventuelle adoption. Si notre texte ne rencontre pas l’assentiment des autorités qui seront en place, alors on devrait penser sérieusement à mettre en place notre propre système au niveau des écoles et institutions privéés, et même confessionnales par exemple, si elles se ralliaient à notre idée. On ferait ainsi avec tous les autres sujets sur lesquels nous débattrons. On devrait prendre nous-mêmes les choses en main si l’État restait indifférent:« Aides-toi et le ciel t’aidera » Merci.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  84. Jeanne zita dit :
    9 décembre 2010 à 19 h 18 min

    Tres cher frere Kabisaone,
    Bonjour ou bonsoir mon frere . Je suis tres touchee par ton intervention si forte . Je suis tres d’accord avec toi et je suis sure que tous tes arguments vont surement aider pour l’epanouissement de notre pays .Neanmoins je pense que pour le moment ns sommes entrain d’essayer de reflechir sur les voies et moyens pour voir comment nous pouvons faire pour aider notre pays avec nos idees et suggetions sur « L’EDUCATION NATIONALE « . Je suis sure que tu as bcp d’idees sur ce sujet et je te prie de les mettre sur notre site pour faire avancer la discussion . Mes respects , considerations et merci mon frere .

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  85. 9 décembre 2010 à 20 h 09 min

    L’éducation est l’outil indispensable pour le développement du pays.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  86. Nadine Kazadi dit :
    10 décembre 2010 à 7 h 32 min

    Il y a beaucoup de choses qui se disent, et j’espère que la team a le temps de sélectionner pour une compilation de manière à ce que au temps opportun cela serve de proposition à nos dirigeants, dirigeants qui auront à cœur de voir le Congo sous de nouvelles couleurs.

    Je voudrai aussi vous demander d’ajouter l’option qui nous permettrait de proposer ce cite à d’autres personne sans avoir chaque fois à recourir à la copie du lien. Encore merci pour cette initiative.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  87. kabisaone dit :
    10 décembre 2010 à 13 h 46 min

    Vous parlez de l’éducation,quel éducation pour nos enfants,etc…les programes existe déjà,on peux même les télécharger sur internet,toute l’éducation à déjà été inventé…nous n’allons pas inventé un programe Congolais d’éducation, le problème n’est pas de savoir quel éducation donner a nos enfants,le problème est de réveiller la volonté politique des gouvernants et des hommes d’affaire pour organiser une éducation pour le développement du pays,répertorier les besoins de formation dans toutes les régions pour avoir une main d’oeuvre qualifier dans tous les domaines.
    Changer les mentalité,il ne faut plus que les étudiant(es)achètent les profs d’une manière ou d’une autre pour réussir et obtenir des diplomes de complésences,il faut de la vrai qualification et de la compétence,c’est la qu’il faut agir…
    Il faut une école gratuite en primaire et secondaire,et surtout,le plus important,il faut de l’énergie partout,j’entend que tel société,ou tel ministère a remis des ordinateurs et de l’équipement informatique a tel centre ou tel école etc…c’est bien beau mais il n’y a pas de courant,ou seulement le soir quand tous les étudiants sont rentré a la maison…??ça na pas de sens,tu ne peux pas dévelloper un pays sans énergie,nous avons le plus grand barrage du monde il parrait….En province nous avons actuelement du courant instable et de mauvaise qualité tôt le matin et le soir…dans certain quartier,parfois on a des coupures de plusieurs jours…mais l’éclairage publique est bon…. pour une bonne gouvernance ,le choix des priorités est important,on se demande parfois si les gouvernants ont été éduquer et qui leurs a donner leurs diplome de gestionnaire….les Congolais savent acheter clés en mains très chere mais il ne savent pas gérer la maintenance et c’est ça qui est pénible,gérer un pays c’est comme gérer une entreprise,il faut être qualifier et savoir choisir les priorités.
    Pour que ça puisse tourner il faut savoir choisir les priorités,il faut savoir que tel population est qualifier dans tel secteur,si c’est l’agriculture, et bien dévellopons ce secteur avec tel population,si c’est lélevage, aidons les a dévelloper l’élevage,si c’est la pêche,allons y pour la pêche…je ne suis pas sur que le Congo posséde un bateau de pêche digne de ce nom,seulement des piroges,que ce soit sur la mer,les lacs ou le fleuve,c’est honteux …tous ces secteurs ont des ramification atous les niveaux,aidons a former la jeunesse a apprendre tous ces secteurs,nous avons besoin d’agronome,de vétérinaire,de pêcheur,il faut des quotas d’élèves dans chaque section etc…les congolais tirent dans tous les sens,sans réfléchir,trop de blabla,balle a terre,faisons une pause et pensons a ce que nous voulons exactement pour le dévellopement du pays et agissons en conséquence…le choix des priorités…

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

    • Marcellin MAKASI dit :
      10 décembre 2010 à 15 h 04 min

      Je voudrais avec toute modestie répondre à l’intervenant qui affirme qu’il existe déjà uu programme d’éducation au Congo. sauf, qu’il ne reprend pas le site où nous pouvons trouver ce programme. J’estime qu’il serait salutaire qu’il soit à la portée de tous. Je voudrais aussi rappeler qu’un autre intervenant disait plus loin que nous ne devons pas confondre Education et Instruction. Qu’en cela ne tienne, aujourd’hui si des voix se lévent, c’est pour dire que quelque chose cloche. Je me réjouis encore que l’intervenant fonde ses arguments sur des doutes, du genre, il parait, je ne sais pas si,…Je demanderais que nous nous fondions sur le réel vrai. Il s’agit de la destinée d’une nation, l’histoire nous jugera. Nous nous plaint de la colonisation, tous les gouvernements qui se sont succèdés, ont rencontré des oppositions. Ils ont eu affaire avec nos plaintes. Bâtissons. S’il faut parler de l’instruction, en parenthèse, je voudrais rappeler que l’enseignement est extraverti. Je m’appui sur ce que dit le précédent intervenant, il affirme que nous ne sommes pas capables de nous fixer sur les priorités; et moi, j’ajoute que cela dénote de la non maitrise de notre espace vital. Aujourd’hui, le jeune congolais parle mieux de la France, de la Belgique,… mais pas de son pays. Et pourtant, c’est au jeune âge que se bâtit le Patriotisme. Nous sommes tous responsables d’une certaine manière de notre déroute ou de notre progrès. Nous ne perdrons pas notre temps à oeuvrer pour une Education et une Instruction saines et appropriées. Que le Dieu de nos ancêtres bénisse la RDC.

      Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

    • Ir. TABALA TABARO dit :
      10 décembre 2010 à 18 h 51 min

      Pour une fois depuis la création de cette plate forme, vous êtes la première personne qui va droit au but et, je suis fier de vous.
      Il existe bien sûr un programme d’ éducation nationale parce que tous ces médecins congolais qui travaillent en Afrique du sud, tous ces ingénieurs congolais qui travaillent à travers le monde, des techniciens, des infirmières…. ils n’ont pas étudié à l’étranger mais en R.D.C
      Notre système éducatif a baissé bien sûr et il faudra trouver les causes et les remèdes. Merci !

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  88. Alain Esale dit :
    11 décembre 2010 à 1 h 18 min

    Jeanne Nzita nous a magistralement bien défini l’importance de l’éducation dans l’élévation et la construction d’un pays ou du moins si ce dernier aspire a un développement. Toutefois ce concept n’est peut prendre tous sens que s’il est associe a un autre concept qui joue un role de premier plan toujours dans cette démarche optimale de développement, ne s’agit-il pas de l’instruction, l’apport de celle-ci va dans le sens de doter l’homme de tous les moyens intellectuels pour façonner, transformer son bien être. Autant dire que le bénéficiaire recolte les fruits de cette transformation par le développement social. Aussi, nous pourrions insinuer que ces deux concepts sont autant indissociables qu’indispensables.
    Emmanuel admirablement essaye de nous rappeler que l’instruction est l’acquisition du savoir par le biais de l’école, qui est une institution mise au service de l’épanouissement intellectuelle…souvent elle est dispensée par l’enseignement, qui organisée par une autorité reconnue comme l’état et le gouvernement. Mais l’argument le plus important a signaler cette acquisition du savoir est purement « Livresque ». A la différence de l’éducation qui nous est donnée, transmise des la naissance. Celle-ci est transmise depuis son environnement c’est-a-dire la « famille ». Les parents sont des principaux acteurs ayant ce droit naturel de distiller ces valeurs morales, familiales, humanistes a leur progéniture pour mieux se comporter dans la société. Car la société est un environnement ou les individus issus des milieux divers souvent hétérogènes s’inter actent et vivent en communauté. C’est pourquoi une société aérée, équilibrée a besoin de l’homogénéisation. Pour ce faire, l’éducation est l’instrument nécessaire…a travers lequel, les individus apprennent a vivre ensemble et a respecter les règles fondamentales de la vie qui est le SAVOIR VIVRE.
    En générale et dans la culture bantoue, il y a un code de bonne conduite…par exemple, dire bonjour le matin a ses parents et a ses aines, c’est ce qui a de plus simple et noble. Marcher sur les panards de son semblable par mégarde requiert de dire « pardon », ceci n’est qu’un reflexe naturel et moralement digne. Ne pas proférer des insultes gratuites de quelles natures qu’elles soient a son prochain et surtout a ses aines est plus qu’ « élégant ». Tous ses codes de bonne conduite non seulement grandissent l’homme mais lui confèrent une place lui assure une harmonie avec ses semblables dans la société.
    Marcellin en mettant les bouchées doubles, dit que chaque peuple a son modèle a suivre pour atteindre le maximum. En multipliant des exemples américains et français. Je lui dirai seulement que nous devrions plutôt nous en s’inspirer et les adapter a notre culture et mode de vie. Bien que nous l’ayons perdue, la moralité chez les africains eut inspire l’organisation sociétale européenne dans les siècles passes. Replongez vous dans vos manuels d’histoire qui nous relèvent les Grands empires d’autre fois…du Mali au XXXème siècle par Soundiata Keita, l’empire Songhaï et que dire du Grand Royaume Kongo ?
    C’est avec des arguments conjointement étayés dans le même sens par Alain Kakesa et Chessie Kanyanga sur l’état de lieu de ce vivier de la république, qu’est notre système éducatif. Alain fustige le mode de fonctionnement de nos élites, qui ne s’adaptent plus aux réalités d’un mode qui va vite ( mondialisation ou globalisation) et sa mission éparse, devenue plus que caduque. Elle ne répond pas a la vision d’un monde moderne. Je sous-entends leurs inquiétudes quant a la place du Congo dans la compétition. A défaut d’être compétitif…on finit par disparaitre en tant que nation.
    Tabala élève parfaitement le débat en abondant dans l’autre sens, sa pensée se résume sur une bonne réflexion, il y a un temps pour la pensée ou réflexion et le plus important il y a l’action qui fait bouger les choses et bouscule le statu quo. Enfin, il privilégie le pragmatisme comme vecteur de développement. Sa vision se fonde sur la logique de l’inspiration…ne devrions nous pas nous référer dans ce cas précis au chimiste Français, Antoine-Laurent de
    Lavoisier, je cite « rien ne se crée, rien ne perd tout se transforme.
    Mais en trifouillant un peu, j’en suis arrive a découvrir que ce principe de base fut le leitmotiv qui inspira le royaume Kongo, « Kodia di Moyo » qui veut dire rien n’ajouter rien n’enlever. On pourrait penser au plagiat de la part de Lavoisier. Car l’Europe conquérante et expansionniste voyageait a la recherche des valeurs et trésors. S’inspirer des pays industriellement et économiques avances nous serait d’un apport non négligeable, semble insister Tabala. Que de l’intelligence qui découle de ses belles pensées. Inéluctablement, j’en ai appris énormément. C’est le principe même du donner et recevoir qui a alimente ces têtes bien faites plutôt que pleines. En conclusion, voila ma modeste contribution a mi- chemin au débat.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  89. Alain Esale dit :
    11 décembre 2010 à 6 h 28 min

    « On ne guérit pas la plaie sans soigner l’abscès », dit-on ! Maintenant que l’état de lieu est fait.
    Il serait réfléchi de faire des propositions ou du moins ce que je crois être le remède pour tuer cet abscès.
    Comme je suis loin de penser aux recettes magiques. On se doit de faire des approches afin de résoudre les problèmes et au besoin d’endiguer le fléau.
    Nous en conviendrons tous que l’effondrement de notre société s’expliquer.
    Que faudrait-il faire ? La complexité de cette question nous recommande d’explorer des pistes de solutions et de réflexions à mener.
    Une société s’adapte aux réalités et au changement de la vie. Dans ce cas, il y a lieu de penser aux reformes tous azimuts pour y faire fasse.
    catalogue mais des idées qui pourraient inspirer

    A mon humble avis, la priorité doit etre mise sur les fondamentaux ou basics.
    Faire de la LECTURE ET DE L’ECRITURE dans les classes primaires un pivot sur lequel tout devrait l’enseignement devrait se reposer.
    Renforcer des lectures expliquées, commentaires de texte, la dictée, des débats en classe, des contrôles hebdomadaires, compositions (interrogations) une fois par semaine, des examens en fin de période. Revoir les manuels didactiques et les réactualiser.
    Comme en Angleterre les cours en primaires et secondaires commencent a 9h00 et finissent a 15h30. L’après-midi est réserve au sport. Sous ce climat tropical ou la canicule avec des températures qui culminent a 30 degré, il y a lieu d’y repenser aux
    heures de cours…nous savons tous l’effet que le climat peut avoir sur le corps, les fatigues, la concentration, flemme, l’inefficacité a donner etc.
    Maintenir le port d’uniforme, celle-ci est valorisant pour l’image de l’enfant et renforce l’égalité entre les enfants issus de milieux sociaux différents et divers.

    Il y a un autre élément capital que les pouvoirs publics devraient s’y pencher et apporter des solutions dans un moyen terme, c’est le SYSTEME DE NOTATION
    des élèves qui a mon avis n’honore pas toujours l’enfant.
    Au contraire, il le dévalorise, frustre et l’enferme dans une attitude de complexe de supériorité et d’infériorité selon qu’on lui construit un statut de SUPER intelligent
    ou de BON A RIEN donc nullard
    En Finlande ou en Suède, le gouvernement a abandonne ce système. Les résultats ont été au rendez-vous. A la place on distribue des appréciations. Plus question des proclamations comme on le fait encore chez nous…imaginons un môme qui sait qu’il n’a pas brille tout au long de l’année et se faire conspue par ses condisciples après qu’il ait fait 20%, cet enfant ne s’en remettra jamais de cette humiliation. Il ne donnera plus le meilleur de soi même et il se referme dans sa bulle.
    Evidemment, le brillant, imbu de sa personne sera plus que pompeux, orgueilleux et son ego ne sera que renforcer.
    De mon expérience personnelle en France ou j’avais fini mon parcours secondaire amorce dans le Bas-Zaïre. Je n’ai pas vu un système favorisant cette pratique dite de proclamation. C’est-a-dire hiérarchisant inutilement les élèves, loin de créer de l’émulation qu’on a tendance a le penser.
    Chaque parent venait rencontrer les professeurs et se faisait remettre le carnet de notes de leurs fistons. En France vers la Région de Nice…c’est depuis tout le temps que les pouvoirs publics locaux avaient abandonne cette pratique déshonorant et qui crée une éducation a deux vitesses pour ce modèle d’apprécier l’effort et le travail fourni par le bambin. Je crois que ca devrait nous inspirer…une piqure de rappel, ne jamais copier mais mieux serait de s’en inspirer et surtout de les adapter compte tenu de nos réalités et spécificité. Si l’état ne peut garantir une bonne fondation, renforcer le premier cycle donc le primaire…on pourrait prédire que l’enseignement secondaire et supérieur ne produirait que des générations des fumistes et rates
    Alors comment penser au progrès ?
    Un troisième élément de haute considération, c’est l’usage et la valorisation de nos langues tant régionales que nationales. L’état doit favoriser l’épanouissement de celles-ci en mettant en œuvre des actions initiées, des méthodes d’enseignement, ateliers, échanges, colloques, créer des centres d’études et une sorte d’Acadademie Française pour la protection de ces patrimoines linguistiques, vulgariser, informatiser et répertorier par le moyen de support médiatique moderne.
    J’ai toujours défendu la thèse selon laquelle la langue fait partie de nous, certains linguistes disent qu’elle est dans nos os, sang et la peau…elle nous fait vivre, défend, construit et nous guide dans nos rêves, réalisations etc. Si bien que la langue est un instrument de communication et d’invention. Imaginons, les chinois, ils sont aussi fort par ce qu’ils réfléchissent, commercent, discutent et inventent en mandarin,
    Les Britanniques font autant car ils ont la maitrise de la leur ainsi sont les français, les Espagnols, Portugais, Italiens, Roumains. Quant a nous autres les langues d’emprunts nous posent problème dans la plupart des cas…car elle ne sont pas les nôtres. J’affirme qu’il ne s’agit pas seulement de parler l’Italien, l’Anglais ou L’espagnol mais il faille saisir les subtilités et les formes idiomatiques qui accompagnent de cette langue. Aussi longtemps qu’on pourrait séjourner en Grande-Bretagne, vous ne saisirez jamais les subtilités et la finesse des autochtones.
    Ceci dit, cela constituerait toujours un véritable frein dans le domaine de l’invention et la création et cela serait toujours une source d’inefficacité.
    Par contre, étant natif Luba, kongo, Tshokwe ou Mbunza, vous serez épanouis, inventifs et ferez des merveilles si bien sur l’enseignement est dispense en langue ou vous avez la maitrise car les subtilités sont souvent des obstacles pour la réussite.

    L’Etat en tant qu’entité dirigeante doit renaitre de ses cendres, cesser d’être démissionnaire, il doit redéfinir son rôle et sa mission, c’est-a-dire orienter sa politique vers des objectifs clairs et simples.
    L’objectif de l’Etat doit se définir dans le temps et dans l’espace. A mon avis,
    Cet objectif se doit de doter le pays d’un enseignement de qualité afin d’amorcer
    le développement et construire le pays. De ce point de vue la, les choses sont claires.
    Comment y arriver ? Ce n’est pas un catalogue mais des idées qui pourraient inspirer et amener a reflechir.

    – Doit garantir l’enseignement pour tous
    – Doit créer un environnement et les conditions
    Pour mieux dispenser le savoir et l’instruction.
    - La formation du corps enseignant et penser a
    leur recyclage
    - Favoriser la politique de jumelage et échange
    Les institutions étrangères
    - Un ordinateur pour chaque enfant congolais (Au Royaume-Uni),
    L’ancien Premier Ministre avait fait de l’éducation son cheval
    de bataille…un enfant britannique jusqu’à l’âge 16 ans obtient
    du gouvernement un Lap Top ou ordinateur Portable gratuit
    sur simple lettre prouvant sa scolarité.
    - Développer des filières de formation et professionnelle
    - Organiser des sorties culturelles, visite des musées.
    - Fermes, sites historiques, hauts lieux de la république etc.
    - favoriser l’étude de l’histoire contemporaine, l’art et le savoir
    Vivre de notre pays.
    - Consacrer des moyens dans l’apprentissage de nos valeurs
    Régionales et faire connaitre nos produits de terroir.
    - Introduire un système de récompense afin de booster le morale
    des collégiens et lycéens (Au Royaume-Uni), les jeunes scolarises
    de 14, 15 et 16 ans perçoivent 30 Livres chaque mois du
    gouvernement

    – Renforcer l’éducation civique
    – Enseigner le bien fonde du Contrat Social entre les ethnies du Congo
    pour relancer le bon patriotisme et cultiver l’amour du prochain.

    En 1960, le ministre de l’Education sous l’administration du gouvernement de Patrice Emery Lumumba, avait pense un plan ambitieux de reformes profondes de notre éducation, dans son programme il eut mit l’accent sur l’importance et la place a donner a nos langues nationales, il s’agit de Mr Pierre Mulele de son vrai nom OLEL, du la Tribu Mobunda dans le Kwilu, un nom que le blanc ne daignait de bien le prononcer comme d’habitude.

    J’en conviens que ces propositions ou approches s’exposent au
    Débat d’idées. Elles constituent en rien des solutions magiques au problème
    que connait notre system éducatif.
    Certainement, il y a beaucoup a dire. Et je suis ouvert au débat constructif et a recevoir des uns et des autres.
    Voila ce que je pouvais dire sur l’Instruction.
    Pour ne pas apparaitre monotone et ennuyeux a lire, je vais écourter la deuxième partie de mon expose et la refermer sur les propositions a apporter sur l’éducation en tant que concept au service de la construction de l’être humain et de son « moi ».
    Je crois penser que les politiques au Congo ont échoue, c’est les conséquences directes de manque d’EDUCATION.
    La société congolaise s’est érigée sur les ruines des antivaleurs. Pour seule motivation d’accéder a l’enrichissement personnel et assouvir son pouvoir.
    Pour y remédier. Il faut nécessairement faire table rase et proposer une autre société.
    Celle ouverte sur des valeurs hautement morales et humanistes.

    – Eduquer la jeunesse et rééduquer les moins jeunes
    – Revoir et définir le statut des artistes car ils sont censés être des
    modèles pour la société
    – Assainir et moraliser l’environnement politique
    – Eradiquer la culture du M’as tuvisme et du
    superlatifs qui semblent se confondre avec la
    personnalité du congolais moyen et politique
    - Combattre l’arrogance qui hante l’esprit de l’élite
    et de l’intelligentsia congolaise, qui croit être le
    dépositaire du savoir oubliant toujours que celui-ci le
    lui avait transmis par d’autres.
    -Cette élite souvent gagnée par le syndrome de diplôme qu’elle
    peine a justifier, elle reste évasive, peu convaincante moins
    efficace et théoricien de service.

    La jeunesse est en perdition, livrée a elle-même se prend en charge tant bien que mal, celle-ci idolâtre des artistes a travers des œuvres musicales très souvent des piètres qualités.
    Nous oublions que ces artistes tels que les Wemba, Evoloko, Bozi-Boziana, Nyoka Longo, Koffi Olomide Werrason, JB Mpiana ou Fally Ipupa etc sont victimes a leur tour d’une éducation bafouée, très tôt ont connu la rue. Ils ne distillent que ce qu’ils ont reçu ou ne possèdent, l’immoralité, la débauche, la légèreté, l’immaturité.
    Ils sont loin de savoir leur importance dans la société ou du rôle
    qu’ils devraient jouer.
    Quant aux politiques et les porteurs de la parole de dieu, les pasteurs,
    révérends ou évangélistes sont autant véreux et immoraux.

    Le superlatif : tout congolais est spécialiste en tout, il est le pape de la sape, il se fringue mieux que son semblable, il danse mieux, il a
    La plus belle femme, sa voiture est mieux que celle de son voisin, les individus se font immortaliser a travers des chansons « un tel l’homme qui fallait ». A l’époque a Kinshasa, le polyglotte Jean Ngunz karl I Bond était vu comme les plus intellectuels et inégalable pour ses capacités a parler les langues vernaculaires, Nyoka Longo serait mieux que quiconque au lit pour sa facilite a remuer la pepette lorsqu’il déhanche en concert…on lui reconnait ce talent de bon danseur. Mais les femmes ont fait le frais de leur curiosité, elles croyaient a des exploits au lit de ce dernier.
    Un professeur qui a fait harvard aux USA se croit supérieur a celui qui en est sorti de Lovanium. Celui qui a fait Sorbonne, France se sent mieux loti que celui passe par L’ULB, Belgique.
    Le m’as-tu visme est la suite logique du paraitre…le congolais n’essaye pas d’être l’homme tout simplement. Mais se crée un personnage de fiction en s’affublant des adjectifs et se distribue des apparences qu’il ne présente pas…sauf peut être dans ces rêves et dans on imaginaire.

    Au Campus a Kinshasa, m’avait-on raconte, il eut un Professeur qui avait pris le mal plaisir de s’adresser a son auditoire dans des termes qui frisaient la bassesse voire l’idiotie, lorsqu’il s’apprêtait a dispenser son cours, je lui cite. « Vous les étudiants vous faites des ignorants » et en direction des professeurs assistants assisent le long de l’estrade, « Ceux la faisaient savoir de connaitre la matière ». Il concluait ses âneries en l’endroit de la dernière catégorie « vous les étudiants vous êtes des ignorants » Et devinez qui était le possesseur ou dépositaire de la matière, c’était bel et bien lui. En polytechnique les étudiants étaient volontairement recales pour le grand plaisir de monsieur le professeur sans vergogne. Quel gâchis !
    Autant des exemples que je pourrais multiplier ici qui démontre bien le manque d’éducation dans tous les échelons de notre société.
    En conclusion de cette partie…un peuple qui n’est pas éduquer ou a qui on a pas distille des vraies valeurs de vie, qui sont des codes de vie…est un bateau sans gouvernail.
    J’avoue que ce sujet est d’une importance pour moi certainement pour tous les internautes et ceux qui sont restes au Congo. Nous devrions aller dans les sens des arguments pour faire revenir les consciences…car science sans conscience n’est que ruine de l’âme, dirait Francois Rabelais

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  90. TSHISUNGU KAPINGA dit :
    11 décembre 2010 à 12 h 02 min

    Bonjour Alain, j’ai lu avec intérêt votre plaidoirie. Vous avez peint avec exactitude l’état de l’éducation et de l’enseignement en RDC; Ce constat est amère. La jeunesse est abandonnée à elle même, n’ayant pas des repères, elle s’est tournée vers la musique, cadre dans lequel elle trouve un semblant de réconfort. En vous lisant, je vois une grande frustration qui vous anime et vous avez raison. Je pense qu’il est inutile de s’attaquer aux pauvres musiciens qui ne sont que les résultats de cet abandon. La perte des valeurs morales en RDC remonte vers les années 1975 lorsque l’état à retirer les écoles de confessions religieuses pour les gérer lui même.Et donc le résultat c’est votre constat aujourd’hui. 35ans après le mal est tellement profond qu’aux grands maux des grandes remèdes. Pour ma part une réforme de l’enseignent s’impose mais en même temps la reforme de certains ministères qui travaillent lui en étroite collaboration.C’est dire le programme d’une part et d’autre part sur la formation et le recrutement des enseignements, l’agrément des établissements, les niveaux des élèves etc…; il faut donc des reformes à court, moyen et long termes selon la priorité et l’urgence. Notre pays souffre depuis très longtemps de la corruption, mais celle-ci a atteint un niveau très élevé dans l’enseignement au point qu’aujourd’hui le niveau scolaire de nos enfants est trop bas. Le principal coupable c’est l’état et le second les parents.Je m’explique un enseignement mal payé est vulnérable et devient un cible facile pour la corruption; il n’est plus motivé et cela a des répercussions sur la qualité de son enseignement et enfin il va chercher ailleurs pour arrondir les fins de mois difficiles d’où l’absentéisme; parce que l’état mauvais payeur, les enseignants qualifiés abandonnent au détriment des fausseurs et autres enseignants non qualifiés, hommes d’affaires qui créent des écoles alors qu’ils n’ont rien à faire là. Enfin Les parents obsédés par les diplômes sont prêts à tous quelque soit le niveau de leur enfant à corrompre les enseignement. Donc la conjonction de tous ces éléments ont contribué au déclin de notre système éducatif.Pour remédier à cette situation il faut une volonté politique forte. Merci

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

    • 11 décembre 2010 à 14 h 10 min

      Oui et très bien.
      Qu’est ce que nous proposons alors ?

      Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  91. Alain Esale dit :
    13 décembre 2010 à 5 h 11 min

    Bonsoir Cher Tshisungu, le tableau que vous venez de peindre n’est que le reflet d’une société en déliquescence. Je suis fermement persuade pour apporter des solutions a ce fléau qui ronge notre société, il n’y a qu’un seul remède. Il consiste a dénicher des femmes et des hommes de principes et de convictions.
    Les avons-nous ? Certes, je le pense et le crois même.
    L’homme donne le meilleur de lui-même, s’il sent mis en confiance, à travers des mécanismes qui peuvent juger de sa valeur. C’est par l’éducation que l’homme peut acquérir et cultiver des valeurs qui construiront sa personne qui les grandiront et l’élèveront, les feront briller et enfin les mettront à l’ abri tout souci. Pour y arriver, il doit être moral. Pour être concis, je penserais de la morale, cet ensemble des règles qui font la différence entre ce qui est bien et mal, lorsque le politique congolais, détourne des deniers publics ou se laisse corrompre ou pire ne verse pas des salaires aux fonctionnaires mais lui perçoit le sien régulièrement, est-t-il moral ?
    A mon humble avis, je crois penser que la morale est considérée comme quelque chose qui peut nous venir respectivement tant d’extérieure et d’intérieure. Par la loi, société, religion (sens moral), culture et l’éducation. Malheureusement, toute cette machine est grippée, le maillon de la chaine est casse quelque part. Il faut le réparer, pour repartir de bien. C’est pour cela je crois qu’il faille « réinvestir en l’homme » ou y croire en lui comme une véritable force incontournable pour impulser. L’intérieur du congolais en a pris un coup c’est-a-dire sa conscience morale est brisée, c’est cette faculté a revenir sur soi-même, ses actes afin de les juger et de les examiner, cette question revient par l’esprit. J’irai dans la direction de croire comme le soutient le grand Psychanalyste FREUD, la morale est quelque chose d’innée, elle serait en tout être humain des le départ…donc a la naissance, quelque chose d’intérieure,
    le « sur moi », le for intérieur. Cette capacité ou cet élément qui permet a nous autres humains de juger quelque chose est « bien » ou « mal ». Cher ami, je crois que il ya perte de moralité et un décalage entre la bonne pensée et le superficiel.
    En conclusion, aussi de bonne volonté que nous pourrions l’être, rien ne marchera sans réparer le maillon de la chaine. Toutes les grandes nations ont eu des hommes et femmes moralement forts, ils avaient de convictions, visionnaires surtout de principes.
    Mao Zedong en fut l’illustration parfaite.

    « Qui a dit lorsque notre conscience parle, c’est la conscience qui
    En nous ? » le sociologue français, Emile Durkheim 1858-1917.

    Like or Dislike: Thumb up 1 Thumb down 0

  92. jean paul OMBA SHUNGU dit :
    13 décembre 2010 à 12 h 35 min

    je suis très ravi de voir votre site, je crois que je fais parti directement dans votre plate forme et que nous serons parmi ceux qui la feront connaître aux autres ici à Goma.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  93. jean paul OMBA SHUNGU dit :
    13 décembre 2010 à 13 h 07 min

    Bonjour,
    En lisant la liste des sujets à débattre, je pense que les sujets se résument en un seul qui est celui de l’éducation. Je pense que le Congo d’aujourd’hui est confronté à un sérieux problème qui est celui de l’éducation, les dirigeants actuels doivent mettre beaucoup d’accent sur l’éducation pour tous, si ce secteur est reformé il y aura un effet d’entrainement dans tous les autres secteurs de l’économie et voir même les secteurs sociaux. Si nous assistons aujourd’hui au fameux problème de viol c’est parce que les jeunes ne reçoivent plus une bonne éducation.

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  94. 13 décembre 2010 à 16 h 33 min

    Nous savons pertinemment et connaissons tous ce que vous libellez ci – dessus; Mais qu’est ce que vous proposez comme solutions ?

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

  95. Chessie Kanyanga dit :
    13 décembre 2010 à 18 h 32 min

    Bonjour chèr(e)s ami(e)s,

    J’ai relevé avec intérêt les points soulevés par notre ami Alain Esale, et j’en ai tiré des éléments d’analyses, que j’estime à mon humble avis important à prendre en compte dans notre recommandation finale sur le système éducatif à adopter pour la RDC.

    1. L’introduction et le renforcement de nos 4 langues nationales ( Lingala, Swahili, Kikongo et Tshiluba) tout au long de l’enseignement primaire et secondaire, avec la particularité de les classifier selon que l’on se trouve dans une province à dominance Swahili, Lingala, Kikongo ou Tshiluba. la langue nationale dominante serait classifiée comme première langue et les autres comme deuxième et troisième langue au choix. Ceci favorisera comme l’a si bien démontré notre ami Alain Esale, la créativité et l’inventivité qui nous fait défaut, par manque de maîtrise linguistique propre à notre culture. La grande majorité de notre population pense-t-elle en langue nationale ou en français ? Rêve-t-elle en langue nationale ou en français? Pourtant, c’est de la pensée et du rêve que se déclenchent la créativité et l’inventivité.

    2. L’importance donnée à la langue nationale a aussi été prouvé dans un passé non lointain chez nous, lorsque l’autorité coloniale avait instauré le Lingala comme langue de communication obligatoire de la Force publique. Cela avait contribué à faire de notre armée une véritable armée républicaine et nationale, que la première et la deuxième république avaient hérité. Une armée non seulement unie, mais forte et disciplinée avec une conscience patriotique élevée. Un atout qu’on devrait adopter et que devrait prendre en considération les réformateurs actuels de notre armée nationale qui sont en train d’opérer les brassages des divers branches armées rebelles sur notre territoire national.

    3. La musique congolaise, même si au départ a connu son apogée par son inspiration sur la musique cubaine dans les années coloniales, le fait que son message dès le début s’est transmis au travers de nos langues nationales et notre folklore, a permis de faire de cette musique une culture propre à nous et dominante sur toute l’Afrique sud-saharienne. Il y a beaucoup d’exemples que chacun de nous peut citer et que nous connaissons tous pour avoir constaté cela. Cependant, je m’en vais vous raconter une anecdote apparemment banale mais à prendre au sérieux compte tenu de l’importance d’avoir une ou des langues nationales propres.
    Il m’est arrivé de séjourner pendant près d’un an à Kampala (Ouganda), à une époque très trouble de son histoire politique (avant l’accession au pouvoir de Museveni). Pendant cette période d’insécurité, quand la situation devenait très dangereuse, personne n’était à l’abri, même pas le corps diplomatique, sauf les ressortissants congolais diplomates ou résidents, quelque soit l’endroit où ils se trouvaient, sur la route ou dans leurs habitations. Les soldats gouvernementaux ou rebelles ne touchaient pas à un seul cheveux d’un ressortissant congolais. Savez-vous d’où venait notre «immunité» ? Quand on était identifié, ils disaient en swahili: « Ça c’est un fils de Franco et de Mobutu, il faut pas le toucher». Nous étions protégés par l’impact de notre musique à tel point que les ressortissants étrangers(diplomates ou pas) qui n’avaient pas eu le temps d’évacuer vers la frontière kenyanne, trouvaient refuge chez les nationaux congolais.

    Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 0

  96. 14 décembre 2010 à 3 h 23 min

    REFORMONS NOTRE SYSTEM EDUCATIF.

    Chers amis,

    Grâce à vos réactions précédentes, nous avons synthétisés l’ensemble des débats dans notre 1ère lettre aux Internautes que vous trouverez sur le site.

    Toujours grâce à vous, nous lançons le premier débat sur l’Education nationale en posant cette question:

    « Comment envisagez-vous les reformes de l’Education nationale en République Démocratique du Congo pour l’émerger dans la voie de développement ?  »

    Analyse et suggestions en 30 lignes par page, quitte à utiliser d’autres pages pour la suite de vos idées.

    Avec tous nos remerciements.

    Comité de pilotage CEC

    Like or Dislike: Thumb up 0 Thumb down 0

Derniers commentaires

Rechercher




Webmaster Lyon, création site internet et référencement – Copyright convergencepourlemergenceducongo.org © 2010-2014